21/03/2018 23:12
La décision du Département américain du commerce (DOC) d’imposer des droits antidumping dissuasifs sur les importations de filets de poissons tra et basa en provenance du Vietnam a fait l’unanimité contre elle.
>>Les droits antidumping américains sur le panga vietnamien font des vagues
>>La VASEP demande aux États-Unis de réexaminer la taxe antidumping

Transformation des filets des poissons tra et basa à l'exportation dans une usine de la province de Tiên Giang. Photo : VNA/CVN

Après le 13e réexamen administratif (POR 13), le DOC a annoncé des droits antidumping de 2,39 dollars à 7,74 dollars le kilogramme sur les filets de poisson congelés importés du Vietnam entre le 1er août 2015 et le 31 juillet 2016.

Selon l’Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP), le DOC a choisi pour son 13e réexamen administratif la Compagnie par actions Gò Đàng (Godaco) et a décidé d’appliquer un taux de 3,87 dollars le kg.

Le directeur général de Godaco, Nguyên Van Dao, a fait savoir que sa société a fourni suffisamment de données relatives aux facteurs de production, aux données sur les ventes et a envoyé ses réponses dans les délais impartis à la partie américaine. Si le DOC se base sur les enregistrements et les données fournis par la société comme base de calcul de la taxe antidumping comme lors des réexamens administratifs précédents, Godaco pourrait bénéficier d’un taux d’imposition négligeable, a-t-il déploré.

Le DOC a utilisé le taux établi sur la base de données de faits défavorables disponibles pour calculer le taux moyen pour les entreprises vietnamiennes bénéficiaires de taux distincts. Ce taux, le plus élevé jamais appliqué par le DOC, a augmenté de 5,61 fois comparé à celui de 0,69 dollar le kilogramme lors du 12e réexamen administratif, et est bien supérieur au taux à l’échelle nationale de 2,39 dollars le kilogramme pour les entreprises qui ne sont pas bénéficiaires de taux distincts.

"Nous demandons au DOC d’examiner
attentivement les données"


C’est la première fois que le DOC a opéré des ajustements totaux dépourvus de base  légale et en ignorant les règles habituelles de prise de décision préliminaire, a dénoncé la VASEP. Cette décision est "injuste et déraisonnable pour les exportateurs locaux de filets de poissons tra et basa congelés" exportés vers le marché américain, a déclaré le secrétaire général de la VASEP, Truong Dinh Hoè.

Nous demandons au DOC d’examiner attentivement tous les enregistrements et données qui lui ont été fournis par les entreprises vietnamiennes comme base de calcul et de décider des taux d’imposition justes et raisonnables pour les entreprises, a-t-il déclaré.

Le ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce a estimé que ces taux ne sont pas objectifs et sont trop protectionnistes, et a invité les États-Unis à examiner et à ajuster les tarifs pour les sociétés vietnamiennes sur le principe de l’objectivité, du respect des règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et de l’équité pour toutes les parties concernées.

Le ministère continuera à coopérer avec les ministères et les secteurs concernés, la VASEP et les exportateurs de poissons tra et basa du Vietnam, afin de trouver des solutions à ce problème, en assurant les intérêts légitimes des entreprises vietnamiennes.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.