22/10/2018 11:29
Ils rangent les chariots à bagages des aéroports. Ils sont vendeurs de vêtements ou caissiers dans des supermarchés à un âge où d'autres ont pris leur retraite depuis bien longtemps: aux États-Unis, l'emploi des personnes de plus de 75 ans relève de moins en moins de la singularité.

>>Entrepreneur à l’âge de la retraite
>>Deux plans de relèvement de l’âge de la retraite à l’étude

 

Sandy Thorpe, 75 ans, correspondante pour "Prison Fellowship", un organisme d'aide aux prisonniers, le 16 mai à Lansdowne, en Virginie.
Photo: AFP/VNA/CVN


Sandy Thorpe, 76 ans, fait partie de cette cohorte d'Américains qui continuent de travailler à un âge avancé. Par nécessité, par choix aussi. "L'une des principales raisons pour lesquelles j'ai continué à travailler est que j'ai une très bonne assurance santé", explique-t-elle, dans un pays où les frais médicaux peuvent se chiffrer en dizaines de milliers de dollars et mettre toute une famille sur la paille.

Voilà seize ans qu'elle a commencé à travailler. Après avoir un temps dirigé une entreprise de nettoyage, elle est aujourd'hui correspondante pour un organisme d'aide aux prisonniers, "Prison Fellowship", implanté en Virginie, non loin de Washington.

Lorsque cette mère au foyer a divorcé, elle a dû se rendre à l'évidence: sa modeste pension de retraite ne suffirait pas à payer les factures "à temps" ou à se soigner correctement. "J'ai de la chance, dit-elle. J'ai une bonne santé, j'adore mon travail et je bénéficie de beaucoup de vacances: 29 jours. Je resterai tant qu'ils voudront de moi!"

Sandy Thorpe, cinq enfants et douze petits-enfants, se sent d'autant plus privilégiée que bien d'autres personnes âgées sont, elles, contraintes d'accepter des emplois éreintants, emballant des colis à longueur de journée, nettoyant à l'aube des bureaux d'entreprises.

"Le travail des personnes âgées est un peu plus une mauvaise nouvelle qu'une bonne nouvelle", estime Jacob Kirkegaard, économiste au Peterson Intitute for International Economics.

Pour les personnes bardées de diplômes, continuer de travailler jusqu'à 80 voire 85 ans va de pair avec l'allongement de leur espérance de vie alors que cette dernière diminue à l'échelle nationale.

Disposant de toutes leurs facultés mentales, ces actifs âgés continuent de travailler comme professeurs, avocats ou médecins, aménageant à leur guise leur emploi du temps. Mis à part le fait qu'ils empêchent leurs jeunes confrères fraîchement diplômés de trouver un poste disponible, ils participent à l'expansion économique du pays.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Géoparc mondial de Dak Nông, au paradis des grottes volcaniques Doté d’un surprenant réseau de grottes volcaniques, le Parc géologique de Dak Nông au Vietnam a été reconnu par l’UNESCO Géoparc mondial. Un nouveau point fort pour cette province du Tây Nguyên déjà très bien pourvue de sites d’écotourisme.