12/11/2020 17:54
Deux semaines après le reconfinement des Français, Jean Castex promet un point jeudi 12 novembre sur la deuxième vague de coronavirus. Alors que le nombre de malades ne cesse d'augmenter, le Premier ministre risque de doucher les espoirs d'un assouplissement des restrictions.
>>Le bilan s'alourdit en France, en attendant les effets du confinement
>>Castex à Nice pour un hommage national aux trois victimes de l'attentat

Jean Castex lors d'une visite au Samu du CHU de Saint-Etienne, le 7 novembre. Photo : AFP/VNA/CVN

La conférence de presse du chef du gouvernement est prévue à 18h00, après le rituel désormais hebdomadaire du conseil de défense, qui devrait rendre d'ultimes arbitrages dans la matinée.

Le président Emmanuel Macron avait donné rendez-vous aux commerçants mi-novembre afin d’évaluer une possible réouverture des magasins, mais le ministre chargé des Relations avec le Parlement, Marc Fesneau, a fermé la porte mercredi 11 novembre à un changement "à ce stade", tout en disant "comprendre" la "détresse" des commerçants.

Cela fait quinze jours que sont contraints à la fermeture tous les commerces ne vendant pas de produits jugés essentiels pour la poursuite de l'activité économique, nécessaires pour le transport, le télétravail ou encore l'alimentation des Français.

Seule concession : la livraison et le retrait de commandes (le fameux "click&collect") restent permis pour l'ensemble des magasins, y compris ceux frappés de fermeture administrative, librairies, magasins d'habillement, de fleurs ou de jouets.

"La deuxième vague progresse toujours"

Une unité de soins intensifs pour patients infectés par le COVID-19 à l'hôpital Louis-Mourier de Colombes dans les Hauts-de-Seine le 9 novembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le contexte sanitaire demeure très préoccupant. "Le pic de l'épidémie est devant nous, la deuxième vague progresse toujours", avertissait lundi le directeur général de la Santé, le Pr Jérôme Salomon, malgré un ralentissement de la progression de l'épidémie.

Un "frémissement" constaté notamment à travers le taux d'incidence, qui mesure les nouveaux cas durant les sept derniers jours sur une population de 100.000 habitants. Il a commencé à baisser au niveau national la semaine dernière et le taux de cas positifs sur le nombre total de tests est repassé sous les 20%.

Mais 329 malades du COVID-19 sont encore décédés à l'hôpital mercredi 11 novembre. Lundi 9 novembre, la France avait enregistré le bilan quotidien le plus élevé depuis le début de la 2e vague épidémique avec 551 morts en 24 heures en milieu hospitalier. Plus de 42.000 personnes sont déjà mortes du COVID-19 en France.

Dans les services de réanimation, la situation se tend de jour en jour. Mercredi 11 novembre, 351 nouveaux patients en 24 heures ont rejoint ces lits, soit un total de 4.789 patients, sur une capacité totale et toutes pathologies confondues déjà portée de 5.000 à 6.400 lits et qui devrait bientôt passer à 7.500. 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Dà Nang, Quang Nam et Thua Thiên-Huê s'associent pour le touristique Le Service du tourisme de la ville de Dà Nang a collaboré avec les Départements du tourisme, les Associations du tourisme et les entreprises des provinces de Quang Nam et de Thua Thiên-Huê pour lancer mercredi 25 novembre le programme de relance touristique "Trois localités - Une destination avec de nombreuses expériences".