19/02/2021 16:19
Située dans la zone centrale du parc national de Pu Mat dans le district de Con Cuông, province de Nghê An, la cascade de Khe Kem a été saluée par les scientifiques comme la cascade la plus sauvage du Vietnam.
>>Le tourisme communautaire, l’atout charme de la province de Nghê An
>>Le tourisme côtier du Centre boit la tasse

Cascade de Khe Kem.
Photo : CPV/VNA/CVN

Les ethnies Thai locales appellent Khe Kem "cascade de Bo Bo", ce qui signifie "bande de soie blanche" dans leur langue.

Tombant d'une hauteur de 500 mètres, la cascade est séparée en trois couches par des rochers et des arbres. En regardant du pied de la cascade, on peut sentir que Khe Kem est comme une bande de soie qui se faufile à travers les montagnes et  forêts.

La cascade abrite une grande variété de flore avec des centaines de types de fleurs affirmant toute l'année leur beauté autour de la cascade.

Au pied de la cascade, des pierres plates sont comme des tables où les visiteurs peuvent faire une  pause et admirer le magnifique paysage naturel. Ils peuvent également regarder les poissons nager dans des flaques d'eau cristalline.

La cascade de Khe Kem est un endroit idéal pour se baigner et déguster de délicieuses spécialités de groupes ethniques Thai, notamment riz gluant, poisson grillé et poulet grillé.

Les amateurs d'aventure peuvent monter jusqu'au sommet de la cascade, puis rejoindre   la vallée de Khe Bu ou la montagne de Pu Loong. Comptez six à huit heures pour un aller-retour.

Ces atouts expliquent pourquoi la cascade de Khe Kem est devenue une des destinations les plus attrayantes de la province de Nghê An.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hà Nam préserve et promeut l’art traditionnel

Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam, une destination prisée Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam est une des destinations appréciée en campagne périurbaine de Hanoï. Ce village est tout comme un musée à ciel ouvert et présente les caractéristiques culturelles typiques des 54 groupes ethniques du pays.