24/10/2017 10:32
Caroline Garcia, dernière qualifiée pour le Masters, qui réunit depuis dimanche 22 octobre l'élite de l'élite du tennis mondial féminin, a vécu un baptême du feu difficile en subissant la loi de la Roumaine Simona Halep, lundi 23 octobre à Singapour.
>>Tennis : Garcia en demi-finales à Pékin et en course pour Singapour
>>Tennis : Caroline Garcia toujours plus haut

Caroline Garcia, battue par la N.1 mondiale roumaine Simona Halep au Masters de Singapour, le 23 octobre. Photo : AFP/VNA/CVN

Halep, qui défend sa place de N.1 mondiale face à une meute de prétendantes - six des sept autres participantes à ce Masters peuvent encore la détrôner - n'a pas laissé beaucoup de marge de manœuvre à la N.1 française, qu'elle a battue en deux sets 6-4, 6-2.

Garcia, novice dans la compétition, n'a donc pas pu rééditer son exploit de la finale du tournoi de Pékin début octobre, où elle avait battu Halep, qui n'était alors pas encore officiellement N.1 mondiale, en trois sets.

La Lyonnaise, moins percutante que d'habitude au service (0 ace), l'a perdu quatre fois dans cette partie où elle n'a réussi à ravir qu'une fois celui d'Halep. "Ça ne s'est pas passé comme je le souhaitais, mais ça n'est pas encore fini", a déclaré Garcia.

"Je suis heureuse, super contente d'avoir gagné ce premier match dans le premier tournoi que je dispute en qualité de N.1 mondiale", s'est réjouie pour sa part Halep. "Mais cela n'est pas la chose la plus importante pour moi en ce moment. Le plus important est de gagner les matches que je joue ici".

Dans le second match du jour, Caroline Wozniacki, la plus chevronnée des quatre joueuses de ce groupe rouge, a détruit l'Ukrainienne Elina Svitolina, qui avait remporté leurs trois précédentes confrontations dont deux cette année en finale des tournois de Dubaï et Toronto, 6-2, 6-0 en moins d'une heure. Le score a été accroché jusqu'à 2-2, avant que Wozniacki n'aligne dix jeux de suite.

"J'ai vraiment très bien joué, j'ai bien servi, et je suis toujours restée agressive", s'est satisfait la Danoise après sa démonstration dans ce match où elle n'a commis que 5 fautes directes et converti toutes ses balles de break (5 sur 5).

Svitolina voulait, elle, rapidement oublier ce cauchemar. "Je vais tâcher d'oublier cette journée et essayer de disputer mon prochain match comme si rien ne s'était passé", a déclaré l'Ukrainienne, dépitée.

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Quid du tourisme durable en 2018 ? Alors que 2017, proclamée "Année internationale du tourisme durable pour le éveloppement" par les Nations unies, a touché à sa fin, le bilan est fait et les perspectives pour 2018 sont prévues.