10/10/2019 10:10
L’exposition "Carnet de paix" revient sur les témoins historiques de la guerre du Vietnam. Une mémoire collective qui transmet un message de paix entre les peuples.
>>Un enseignant qui a consacré sa vie à Hanoï
>>La journée du retour triomphal des troupes
>>La capitale où les dirigeants du monde se sentent bien
>>Hanoï, 65 ans après sa libération

L’exposition "Carnet de paix" se tient jusqu’à fin 2019 à la Maison centrale de Hoa Lò, en plein cœur de Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Du 2 juillet à fin 2019, la Maison centrale de Hoa Lò, dans le centre-ville de Hanoï, organise une exposition intitulée "Carnet de paix". Axé sur trois thématiques que sont "Escalade de la guerre", "Aspiration à la paix" et "Message pour demain", l’évènement regroupe des centaines d’images, d’archives et d’objets historiques retraçant la période de guerre contre les États-Unis de 1954 à 1975.

Rencontre avec des témoins historiques

S’inscrivant dans le cadre des activités célébrant le 20e anniversaire de la délivrance par l’UNESCO à Hanoï du titre de "Ville de la paix", l’exposition souhaite transmettre le message : "Jamais trop tard pour la paix".

Elle propose également des rencontres entre vétérans vietnamiens et étrangers, témoins historiques de cette période-là. Autrefois pilote américain, Robert Preston Chenoweth a été détenu à la Maison centrale de Hoa Lò de 1968 à 1973. Revenant pour la 3e fois sur ce site, il est  accompagné de son fils. Il reste longtemps immobile devant les images et objets racontant la guerre. Robert Preston Chenoweth se souvient de la bravoure et de la lutte du peuple vietnamien contre les Américains, un épisode qui a changé sa perception sur cette guerre. À son retour aux États-Unis en 1973, Robert participe aux mouvements de lutte pour la paix.

Hanoï - "Ville de la paix".
Photo : VNA/CVN

"En revoyant les photos, j’ai été très touché parce qu’elles me rappellent la guerre que j’ai vécu. J’emmène mon fils pour qu’il puisse connaître l’histoire et mieux comprendre le sens profond du mot paix", a confié le vétéran.

Thomas Eugene Wiber, quant à lui, ne compte plus le nombre de fois qu’il est venu au Vietnam. Il regarde avec attention les images et renoue avec la mémoire de son père, le colonel de la Marine américaine Walter Eugene, un pilote qui fut détenu à la Maison centrale de Hoa Lò. Un lieu fort en émotions pour Thomas Eugene Wiber. Pour lui, Hanoï est la terre sacrée où se conservent toutes les archives sur son père. Hoa Lò est devenue un endroit familier pour cet homme qui remet au comité de gestion, à chacune de ses visites, des objets ayant appartenu à son père.

Une paix durable

L’exposition présente aux visiteurs les grandes contributions des habitants de Hanoï, la détermination du peuple vietnamien de maintenir la paix et de bâtir un pays riche et puissant.

La présidente de l’Union des organisations d’amitié du Vietnam, Nguyên Phuong Nga, affirme que le Vietnam a vécu une guerre atroce, et c’est pour cela que Hanoï souhaite cultiver la paix. Aujourd’hui, la capitale se développe fortement. Les efforts des autorités et des habitants pour une ville civilisée, moderne et conviviale ont su montrer l’amour mais aussi l’aspiration à la paix du peuple vietnamien, et des habitants de Hanoï en particulier.

L’attachée culturelle de l’ambassade des États-Unis au Vietnam, Kellee Farmer,  souligne que Hanoï connaît de grands changements dans divers secteurs. C’est pour cette raison qu’elle a mérité son titre de "Ville de la paix". Le message que le pays véhicule permet de panser les blessures du passé entre les deux peuples et d’ouvrir une nouvelle relation de coopération pour l’avenir.

Vingt ans après avoir reçu ce titre, la physionomie de Hanoï n’a cessé de changer. La capitale offre un environnement paisible, ouvert et dynamique. Cette distinction honorifique constitue à la fois un défi et une motivation afin que Hanoï ne cesse de redoubler d’efforts pour une paix durable.   
                       
Thu Hà/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Les sites incontournables de Dông Thap Dông Thap est l’une des treize localités du delta du Mékong. Elle fait partie de la région de "Dông Thap Muoi", surnommée "la Plaine des Joncs". Située à 165 km de Hô Chi Minh-Ville, cette jolie province au charme unique du Sud est une base idéale pour explorer la région.