31/05/2020 07:16
Le carnet de croquis Con đã về nhà - I’m home a été récemment présenté par la Maison d’édition Phu nu. Il porte sur la quarantaine qu’a vécue un étudiant vietnamien au Royaume-Uni, après son retour au pays natal.
>>Publication d'une collection de croquis sur la vie en quarantaine
>>Quand la quarantaine devient une source d’inspiration artistique

Le carnet de croquis "Con đã về nhà - I’m home", de Nguyên Tang Quang, dépeint la vie dans une zone de quarantaine à Hô Chi Minh-Ville.  
Photo : PN/CVN
Le 7 mai en soirée, Nguyên Tang Quang et la Maison d’édition Phu nu (Femmes) ont présenté le carnet de croquis Con đã về nhà - I’m home (Je suis rentré à la maison).

Cet ouvrage est un carnet de croquis sur les 14 jours de quarantaine de Quang à l’École de la VIIe Région militaire,  dans le 12e arrondissement à Hô Chi Minh-Ville.

Un journal intime en dessins

Nguyên Tang Quang, étudiant au Royaume-Uni, à son retour au pays, a dû suivre une période de quarantaine obligatoire, du 17 mars au 1er avril.

Là, disposant de beaucoup de temps libre, il a croqué des scènes des personnes confinées comme lui, du personnel médical, des soldats et autre personnes chargées du bon fonctionnement de la zone de quarantaine, confiant au passage ses sentiments et émotions.

Selon un représentant de la Maison d’édition Phu nu, la raison de la publication de cet ouvrage, c’est qu’il porte sur un sujet à l’ordre du jour, au contenu très humaniste se surcroît. Il reflète non seulement la vie quotidienne dans la zone de quarantaine mais aussi les liens qui se nouent entre des êtres humains soumis à des événements bouleversants, leur attitude envers la vie, leur adaptation aux conditions, leur optimisme, leur amour pour la vie, leur reconnaissance envers ceux qui les ont soignés.

Avant tout, c’est une collection de dessins  sur un "événement historique" non seulement pour le Vietnam mais aussi pour le monde entier. Elle met en valeur la contribution considérable des médecins en premier ligne contre l’épidémie, mais aussi des militaires et autres personnes en charge de la zone de quarantaine.

Ce carnet de croquis sera publié fin mai en version bilingue (vietnamien-anglais). Une partie des recettes de la vente sera remise au Fonds de soutien aux femmes vulnérables impactées par le COVID-19, relevant de l’Institut de micro-finance de responsabilité (en anglais Liability Microfinance Institution) de l’Union des femmes vietnamiennes.
 
Mai Quynh/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai