15/12/2018 16:39
Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.
>>Hanoï sous le signe des marguerites Daisy
>>Les fleurs et leur histoire

Poser avec des marguerites Daisy est devenu une tendance, en particulier chez les jeunes.
Photo: LD/CVN

Pour les jeunes, un des loisirs préférés du week-end est d'aller se faire photographier au milieu d'un champ de marguerites Daisy, vêtus de ses plus beaux habits.

Ces jardins sur les rives du fleuve Rouge attirent souvent beaucoup de visiteurs et de photographes. Chaque personne a sa propre manière de poser au milieu de ces fleurs, qui ne sont en floraison qu'une fois par an.

Dô Ngoc Cuc, province de Lang Son (Nord), partage: "Je connais ce jardin et cette fleur depuis longtemps. Je veux vraiment prendre une photo avec ces petites fleurs blanches".

Luong Khanh Mai, de la même province, dit: "J’ai vu de superbes clichés sur Internet. C’est pourquoi ma famille a décidé de visiter ce jardin pour prendre ses propres photos".

Une jeune fille pose dans un jardin de marguerites Daisy.
Photo: CTV/CVN

Cultivée dans les villages floraux de la banlieue de Hanoï comme Nghi Tàm, Ngoc Hà, Nhât Tân, Quang Ba, la marguerite Daisy est une plante à fleur en touffe, à tige érigée, ridée, aux feuilles basales pétiolées et aux caulinaires engainantes crénelées.

Pham Bich Lien, arrondissement de Dông Da, à Hanoï, informe: "Je viens ici avec des amis. Je me sens rajeunir!".

Prendre des photos avec des marguerites Daisy est devenu une tendance, en particulier chez les jeunes. Les jardins de fleurs situés sur les berges du fleuve Rouge accueillent souvent entre 500 et 1.000 personnes par jour. Les droits d’entrée varient entre 50.000 et 70.000 dôngs.

Selon Lê Duc Anh, photographe, depuis le début de la floraison, le jardin est souvent envahi d'habitants de Hanoï et des provinces voisines.

On dit que chaque mois à Hanoï est marqué par l'épanouissement d'une fleur particulière, faisant de chaque mois un moment idéal pour prendre des photos mémorables au fil des saisons.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.