18/01/2020 11:06
Cette année, le sport vietnamien a pour objectif de décrocher au moins une médaille aux Jeux olympiques de Tokyo et, pour le football masculin, de défendre son titre de champion de l’AFF Suzuki Cup.
>>Trois haltérophiles en course vers leur qualification aux JO de Tokyo
>>SEA Games 30 : la razzia du Vietnam
>>Les "Dragons d’or" au sommet du football d’Asie du Sud-Est

Le gymnaste Lê Thanh Tùng est qualifié pour les JO de Tokyo 2020.
Photo : CTV/CVN

Le sport vietnamien a connu un succès retentissant en 2019, l’année où il a remporté 98 médailles d’or et s’est classé 2e aux 30es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 30) tenus en décembre aux Philippines. Il a confirmé sa belle progression, notamment dans les disciplines olympiques comme l’athlétisme, la natation, l’haltérophilie et le tennis. En particulier, les sélections masculine et féminine de football ont toutes deux remporté l’or. Du jamais vu dans l’histoire du sport national !

Au moins une médaille aux JO de Tokyo

Lors de la conférence pour dresser le bilan des activités de 2019 et mettre en œuvre les tâches pour 2020 du Département général de l’éducation physique et des sports, tenue fin décembre dernier à Hanoï, le ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Ngoc Thiên, s’est félicité des acquis obtenus par le Vietnam ces derniers temps, notamment lors des SEA Games 30. Il a exhorté le Département général à accomplir les tâches fixées, en mettant l’accent sur les préparatifs des Jeux olympiques (JO) de Tokyo 2020 et des SEA Games 31 prévus au Vietnam en 2021.

Selon lui, l’un des objectifs du sport vietnamien pour 2020 est d’obtenir 20 qualifications pour les JO de Tokyo, le plus grand événement sportif du monde, et 10 à 12 qualifications pour les Jeux paralympiques de Tokyo.

Aux JO de Rio de Janeiro 2016, le tireur Hoàng Xuân Vinh avait remporté l’or au tir au pistolet à 10 m, avec à la clé un nouveau record (202,5 points). Il s’agissait du premier titre olympique du Vietnam en neuf participations. En 2000, Trân Hiêu Ngân avait frôlé l’exploit en obtenant l’argent au taekwondo féminin (moins de 57 kg). Huit ans plus tard, l’haltérophile Hoàng Anh Tuân avait réédité cette performance à Pékin chez les moins de 56 kg. Aux JO 2016, Hoàng Xuân Vinh avait également décroché l’argent au tir au pistolet à 50 m (191,3 points).

"Aux JO de Tokyo, le sport vietnamien devra chercher à obtenir au moins une médaille, qu’importe le métal. Il faut absolument monter au moins une fois sur le podium", a insisté le ministre Nguyên Ngoc Thiên.

Une lourde tâche pour le Département de l’éducation physique et des sports qui devrait établir un plan stratégique afin que les sportifs du pays puissent rivaliser avec les meilleurs de la planète. 

D’après Hoàng Quôc Vinh, directeur du Département des sports de haut niveau1, relevant du Département général de l’éducation physique et des sports, il sera difficile d’atteindre cet objectif. "À ce jour, seuls quatre Vietnamiens se sont qualifiés directement pour les JO de Tokyo. Il s’agit du nageur Nguyên Huy Hoàng, du gymnaste Lê Thanh Tùng et des tireurs à l’arc Nguyên Hoàng Phi Vu et Dô Thi Anh Nguyêt", a-t-il expliqué. D’autant plus que le champion olympique en titre Hoàng Xuân Vinh n’a pas encore officiellement validé son billet pour les JO 2020, a-t-il remarqué.

Lourde responsabilité pour le football vietnamien

Le Onze vietnamien est déterminé à défendre son titre de champion de l’AFF Suzuki Cup.
Photo : VNA/CVN

Pour le football, la tâche est beaucoup plus lourde. "En 2020, la sélection nationale devrait se qualifier pour le troisième tour des éliminatoires de la zone Asie pour la Coupe du monde 2022, obtenir un billet pour la Coupe d’Asie (Asian Cup) 2023 en Chine et défendre son trophée du Championnat d’Asie du Sud-Est (AFF Suzuki Cup). Il faudra, pour l’équipe des moins de 23 ans, concrétiser son rêve de participer aux JO 2020. Celle des moins de 19 ans, quant à elle, vise la finale de la Coupe du monde U20 en 2021. Enfin, l’équipe féminine est plus déterminée que jamais à protéger son titre de championne d’Asie du Sud-Est", a informé Trân Quôc Tuân, vice-président de la Fédération vietnamienne de football (VFF), lors de ladite conférence.

Aux yeux du ministre Nguyên Ngoc Thiên, défendre la médaille d’or à l’AFF Suzuki Cup 2020 sera l’une des tâches les plus difficiles à accomplir pour le football vietnamien. En 2018 toutefois, le Onze national avait réussi le tour de force de la remporter. Rien n’est donc impossible car, dans le sport, on peut atteindre des sommets avec assez d’endurance et de passion.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.