11/02/2021 17:00
À l’approche du Têt (Nouvel An lunaire), les villageois de Cao Thôn sont très occupés à fabriquer de l’encens pour répondre à la demande croissante en prévision de cette plus grande fête traditionnelle des Vietnamiens.
>>Au royaume coloré des bâtonnets d’encens de Thuy Xuân
>>Le village de l’encens de Quang Phu Câu se prépare pour le Têt
>>À Hanoï, au village de l’encens parfumé

Chaque famille du village a sa propre formule secrète d’affinage et de mélange de la poudre d’encens, ce qui crée des bâtonnets d'encens aux parfums uniques.

Situé à 40 km de Hanoï, Cao Thôn, dans la province de Hung Yên, est l’un des plus anciens villages de fabrication d’encens du Vietnam. Selon les vieux locaux, Dào Thi Khuong, originaire de Cao Thôn, est la fondatrice de l’artisanat et est actuellement vénérée dans la maison du culte des ancêtres du clan Dào du village.

Le métier d’encens au musc a commencé à la fin du XVIIIe siècle. Cet artisanat se transmet de génération en génération. Chaque foyer de Cao Thôn a ses propres recettes. Les villageois produisent des bobines et bâtonnets d’encen et de l’encens à la cannelle noire. L’encens de Cao Thôn a un parfum unique qu’aucun village du Vietnam ne peut reproduire ou copier. Il se dit que sa poudre est un mélange d’herbes orientales.

Les villageois utilisent 36 variétés de plantes médicinales pour produire cet encens connu depuis des centaines d’année. Pour son parfum spécial, l’encens de Cao Thôn est exporté dans plusieurs pays.


Texte : Thúy Hà/CVN
Photos : Pham Kiên/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Les plus belles plages du Vietnam Avec un littoral s’étirant sur plus de 3.000 km, le Vietnam abrite de nombreuses plages de sable fin. Sans oublier la multitude de baies, marais, lagunes et autres blocs de pierres à la structure originale, ou encore les îles tropicales aux plages immaculées.