15/10/2020 23:48
Avec l'avantage de l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP), le marché canadien revêt progressivement plus de potentiel pour les exportateurs vietnamiens dans le secteur de l'agriculture et de la pêche.
>>Exportations vers l'Amérique : une "opportunité en or" pendant la pandémie
>>Exportation du premier lot de fruits vers l'UE dans le cadre de l’EVFTA

Séminaire "Expansion des marchés en Amérique du Nord et dans l'ASEAN pour les produits alimentaires et agricoles" le 14 octobre à Hô Chi Minh-Ville.

Le Centre de promotion du commerce et de l’investissement de Hô Chi Minh-Ville (ITPC) a organisé, en collaboration avec la société par actions de conseil ATIM, mercredi 14 octobre dans la mégapole du Sud un séminaire en direct et en ligne intitulé "Expansion des marchés en Amérique du Nord et dans l'ASEAN pour les produits alimentaires et agricoles" avec la participation d'entreprises et d'associations d'import-export.

Le séminaire s’est déroulé sous une forme directe combinée à la participation en ligne de représentants d'entreprises et du Conseil canadien de la pêche pour promouvoir les relations commerciales bilatérales entre le Vietnam et le Canada.

Développement du commerce bilatéral

S'exprimant lors du séminaire, Nguyên Tuân, directeur adjoint de l'ITPC, a déclaré : "Les relations commerciales entre le Vietnam et le Canada au cours des dernières années ont connu un développement remarquable, en particulier après la mise en œuvre de l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP). Le Vietnam est le premier partenaire commercial du Canada dans l'ASEAN et le Canada est le troisième partenaire commercial du Vietnam dans les Amériques".

Nguyên Tuân, directeur adjoint de l'ITPC, lors du séminaire.

Selon le Département général des douanes, en 2019, le commerce bilatéral entre le Vietnam et le Canada a atteint 6,2 milliards d'USD, en hausse de 23% par rapport à 2018. Rien qu'au cours des 6 premiers mois de 2020, bien que le commerce mondial ait diminué jusqu'à 20% en raison de la forte influence de COVID-19, le commerce bilatéral entre le Vietnam et le Canada a toujours maintenu un taux de croissance de 0,1%. Le Vietnam est actuellement dans le top 10 des marchés d'exportation canadiens de fruits de mer. Les domaines potentiels dans lesquels les entreprises vietnamiennes peuvent prospérer comprennent les fruits de mer, les meubles, le textile, les chaussures ou les produits agricoles. Ainsi, les produits aquatiques sont les principaux produits d'exportation du Vietnam sur ce marché, dont certains représentent une part de marché très élevée, comme la crevette, le poisson-chat ou le thon.

Renforcer la coopération dans le secteur de la pêche

Selon Tô Tuong Lan, secrétaire générale adjointe de l'Association des producteurs et des exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP), bien que le Canada et le Vietnam soient tous deux exportateurs de fruits de mer, les structures de produits d’exportation du Vietnam et du Canada n'ont pas de conflit d'intérêts et peuvent même être complémentaires.

Le Canada est un débouché enregistrant un assez bon taux de croissance au cours des 5 dernières années. Au cours des huit premiers mois de 2020, en plein impact de l'épidémie de COVID-19, les exportations de fruits de mer du Vietnam vers tous les marchés du monde ont diminué, seul le marché du Canada s’est démarqué avec un taux de croissance de 12%, et devrait avoir un taux de croissance de 20% sur l'année entière (selon les prévisions de VASEP).

Le Vietnam est actuellement le plus grand exportateur de crevettes du Canada, avec environ 30% de la part de marché. Le thon, un produit apprécié des Canadiens, offre également un fort potentiel pour l'exportation vietnamienne. Cependant, le thon vietnamien ne représente que 10% de la part de marché au Canada. Heureusement, ce nombre a tendance à augmenter lorsque les entreprises vietnamiennes ont commencé à bénéficier d'incitations fiscales à partir du début de 2019, lorsque le PTPGP est entré en vigueur. En revanche, le Vietnam importe également du saumon et du homard du Canada.

En adhérant au PTPGP, le développement du commerce entre les deux pays ouvre de nombreuses opportunités aux entreprises dans ce domaine, celles d'élargir le marché avec des incitations tarifaires et d’attirer des investissements internationaux pour toute la chaîne de valeur du secteur de la pêche.

Actuellement, 54% des produits aquatiques vietnamiens proviennent de l'industrie de l'aquaculture. Les entreprises vietnamiennes ont besoin d'investissements et de coopération dans le domaine alors que le Canada est un pays très expérimenté en matière de hautes technologies et techniques, en particulier dans le domaine de l'aquaculture en haute mer. C'est également un domaine doté d’un grand potentiel de coopération entre les deux parties.

Paul Lansbergen, président du Conseil canadien de la pêche, a déclaré que les secteurs de la pêche du Canada et du Vietnam ont chacun leurs propres avantages et en tant qu'organisation représentative du secteur de la pêche au Canada, le Conseil est prêt à servir de pont entre les entreprises des deux pays à la recherche de partenaires et de sources de nouveaux produits afin de promouvoir la croissance du commerce bilatéral dans ce domaine.

Porte d'entrée vers d'autres marchés

Avec l'avantage d'être une plaque tournante de l'IDE en Asie-Pacifique, le Vietnam sera une passerelle pour amener les produits et services canadiens sur le marché de 660 millions d'USD que représente l'ASEAN ainsi que sur les marchés importants de la région. En revanche, le Canada est considéré comme une porte d'entrée importante sur le marché mondial offrant la capacité d'accéder prioritairement à de nombreux marchés grâce à 14 accords commerciaux avec 51 pays, près de 1,5 milliard de consommateurs, un PIB total de 49.300 milliards USD. Le Canada est également considéré comme le meilleur pays du G7 et du G20 en termes d'environnement commercial au cours des cinq prochaines années.

L'industrie alimentaire est la plus importante industrie manufacturière au Canada avec une contribution de plus de 110 milliards d’USD au produit intérieur brut du Canada, employant 2,3 millions de personnes, exportant près de 56 milliards d’USD et important 44,5 milliards d’USD de produits. Il est devenu le principal contributeur à l'innovation et à la croissance mondiale.

Texte et photos : Trung Khánh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

La Dans un contexte de déplacements limités et de sentiment d’insécurité, les mini-voyages à proximité du domicile sont en plein essor dans le monde entier y compris au Vietnam.