29/03/2018 17:30
>>Vingt-sept 27 baleines s'échouent sur une plage du Nord du Mexique
>>Hunger Games domine obstinément le box-office nord-américain

Le Canada a annoncé mercredi 28 mars de nouvelles mesures destinées à protéger les baleines franches de l'Atlantique Nord dans le golfe Saint-Laurent. Un nombre sans précédent de baleines franches de l'Atlantique Nord ont été retrouvées mortes depuis l'an dernier, dont douze dans les eaux canadiennes du golfe Saint-Laurent, a déclaré mercredi 28 mars dans un communiqué de presse le ministère des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne. La population globale de cette variété de baleine est d'environ 450 individus, avec à peine une centaine de femelles en âge de se reproduire, selon le communiqué. "Pour mieux protéger ces baleines, le gouvernement du Canada a mis de toute urgence de nouvelles mesures en place, dont l'interdiction de pêcher le crabe des neiges dans cette zone pour minimiser les risques de voir les baleines s'empêtrer dans les filets, une surveillance renforcée, et un ralentissement obligatoire des navires de gros tonnage pour éviter les collisions", a précisé le communiqué. Le gouvernement va également drastiquement renforcer la surveillance aérienne et maritime pour mieux localiser les baleines, a déclaré Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne. "Après un été dévastateur en 2017, et une saison de la reproduction inquiétante, aucun nouveau baleineau n'ayant été signalé cet hiver, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour assurer la survie de
cette espèce"
, a ajouté M.LeBlanc.
 
APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.