09/10/2018 16:55
Si la ville de Cân Tho est célèbre pour son marché flottant (Cai Rang) - le plus grand du delta du Mékong. C’est aussi un site touristique attrayant à ne pas manquer lors d’un voyage dans le Sud du Vietnam.
Marché flottant Cai Rang.

En tapant les mots-clés "marché flottant Cai Rang" sur n’importe quel moteur de recherche, il est plutôt aisé de trouver de magnifiques clichés sur la vie du marché. Les produits agricoles, les barques et le bambou sur lequel les marchandises sont suspendues (cây bèo) sont devenus avec le temps les symboles de ce marché.

Est-ce le seul attrait de Cân Tho? Pas le moins du monde. Cette ville regorge de nombreuses attractions touristiques. Situé à environ une heure en bateau de Cai Rang, le marché Phong Diên est aussi un site qui mérite le coup d’œil. Ce dernier, plus petit et moins bruyant, est une mise en abime dans le quotidien des marchands locaux. 

Marché flottant Phong Diên.

De nombreuses agences de tourisme proposent des circuits intégrants la visite de ces deux marchés. Pour des groupes de 4 personnes ou plus, choisissez la traversée  en bateau. À contrario, si vous voyagez seul ou en couple, la barque est une très bonne alternative. Quant à l’itinéraire, il existe plusieurs options: visitez seulement le marché flottant Cai Rang, ou baladez-vous plutôt à travers les canaux transversaux pour explorer les vergers et le petit marché Phong Diên. Certaines agences proposent également les visites de la fabrique de nouille de riz et des fours à brique d’argile.

Fabrique de brique d’argile.
Outre les marchés flottants, la belle ville de Cân Tho est également réputée pour l’ancienne maison de Binh Thuy, construite en 1870 et scène de plusieurs films dont L’amant (adaptation cinématographique du roman du même nom de Marguerite Duras). Enfin, pour les amateurs d’architecture religieuse, Cân Tho laisse apparaître de nombreuses églises, chapelles, pagodes vietnamiennes, khmères et chinoises, et autres temples caodaïstes.

L’enthousiasme des locaux

Grand nombre d’articles vantent les attraits du Delta du Mékong, et de Cân Tho en particulier. L’un des plus grands, bien que peu médiatisé, est sans aucun doute la chaleur et la philosophie de ses habitants.

Une famille européenne au pied d’un temple chinois.
Plus qu’un travail, c’est pour eux une fierté de présenter la beauté de leur ville aux touristes étrangers. Il est important pour la population de donner aux visiteurs une impression positive de leur voyage à Cân Tho et souhaitent que l’image d’une ville agréable et amicale se cristallise chez eux.

Si la mission principale des bateliers est de conduire les touristes sur les différents sites, ils n’hésitent pas à inviter ces derniers à goûter gratuitement des fruits ou encore à tresser des feuilles de cocotier d’eau pour leur laisser un souvenir de la région. Bien qu’ils ne gagnent environ que 50.000 dôngs pour une balade de 7 heures, ils sont prêts à donner d’eux-mêmes, tant qu’ils laissent de magnifiques souvenirs aux voyageurs.

La période d’octobre à février est le cœur de la saison touristique à Cân Tho. À ce moment-là, ils peuvent gagner un peu plus qu’au cours des autres mois de l’année. Même si le travail est dur (réveil à 4h du matin tous les jours, intempéries durant leurs services…), les bateliers sont toujours satisfaits car cet argent leur permet de payer les frais d’études de leurs enfants, d’acheter plus d’aliments et d’avoir plus d’argent pour les dépenses quotidiennes. À savoir que les locaux ont l’habitude de vivre de peu: riz, fruits, légumes et pêche en sont leurs principales ressources.

M. Nhi est en train de travailler.

Si leur vie s’est améliorée avec le temps, ils sont tout de même confrontés à beaucoup de difficultés. Selon M. Nhi: "Bien que je gagne un peu plus qu’avant, ce n’est pas assez pour assurer les dépenses de toute ma famille. Les frais d’études et de soutien scolaire pour mes deux enfants sont très chers. Alors pour augmenter mon salaire, je cumule plusieurs activités…"

Art de tresser des feuilles de cocotier d’eau.

Même si la vie est difficile pour ces populations, l’enthousiasme reste de mise et leurs sourires ne s’éteignent jamais. C’est la preuve d’un espoir pour un avenir meilleur qui brûle toujours dans le cœur des habitants de Cân Tho…

Texte et photos: Nguyên Thi My Hân/CVN
 
Est-ce votre article préféré?
Oui
Non

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Douceur de vivre sur l’île de Quan Lan à Quang Ninh Située dans le golfe du Bac Bô, aux confins septentrionaux du pays, à proximité de sites touristiques célèbres tels les baies de Ha Long et Bai Tu Long ou encore la plage de Trà Cô, l’île de Quan Lan, province de Quang Ninh (Nord), abrite de magnifiques paysages encore intacts.