28/07/2012 10:29
Pour la plupart des enfants, les vacances d’été riment avec repos et sorties avec les copains. Les uns vont à la campagne où vivent les grands-parents ou des proches de la famille, d’autres partagent leur temps entre la bibliothèque, le cinéma, la piscine ou la plage... Et puis il y a les intrépides, les aventuriers, qui décident de tenter une nouvelle expérience hors des sentiers battus : le camp militaire.

L’occasion de prendre conscience des valeurs d’un mode de vie sain et discipliné, où entraide et partage ne sont pas de vains mots...

Ce camp d’été militaire annuel se tient au régiment 35, dans le district de Luong Son (province de Hoà Binh, à une quarantaine de kilomètres de Hanoi). Les jeunes «recrues» sont des enfants hanoïens âgés de 10 à 18 ans. Pendant cette semaine en treillis, ces jeunes suivent un programme d’entraînement physique mais aussi de l’esprit. Ils apprennent à devenir de vrais petits soldats. Une semaine c’est bien court, mais cela reste inoubliable. Ils ne sont pas là pour «buller» mais au contraire pour faire honneur au treillis militaire. Ils peuvent ainsi mieux comprendre le travail des soldats, défenseurs de la nation, et leur patriotisme s’en trouve d’autant renforcé.

Chaque jour, les jeunes doivent se lever à l’aube pour faire de la gymnastique puis enchaîner sur des classes d’instruction militaire générale comprenant techniques de camouflage, de déplacement en unité de combat, premiers secours..., puis participer à l’entretien du potager dans le but d’améliorer le repas des soldats... Outre ces heures d’entraînement et d’instructions, les jeunes ont l’occasion de se détendre en participant à des jeux collectifs et écoutant les militaires de métier leur raconter leurs exploits.


Le premier jour, il y a beaucoup de situations cocasses dans la caserne. Le réveil est un peu difficile, le petit-déjeuner est loin d’être comme à la maison... Mais quelques jours après, les jeunes se sont déjà bien habitués à l’environnement militaire. Presque tous les jeunes partagent le même avis que Nguyên Hiêu, 12 ans : «Je suis très fatigué car jamais je n’avais autant fait d’activités manuelles, mais je suis très content en même temps !».

Les parents aussi sont très contents, car ils retrouvent leurs enfants plus dégourdis qu’avant, prêts à aider maman à faire la vaisselle.

Ce camp militaire d’été s’inscrit dans le programme «Les qualités du soldat de l’Oncle Hô éclairent la jeunesse vietnamienne», fruit de la coopération entre le Comité central de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh et le Département général de la politique de l’Armée populaire du Vietnam. 


                                                          Texte et photos : Thao Vy-Trân Huân/VNP/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ouverture prochaine de la rue florale Nguyên Huê Pour célébrer le Nouvel An lunaire Tân Suu, la rue florale Nguyên Huê 2021 correspondra à l’image d’une ville dynamique, prospère et en paix, conformément à la devise : "Hô Chi Minh-Ville pour tout le pays et le bonheur du peuple".