23/06/2017 15:11
Une conférence de presse sur le camp d’été 2017 du Fonds «Khat Vong» (Aspirations en français), a été organisée jeudi 22 juin à Hanoï.

>>Clap de fin pour le camp d’été 2016 des jeunes Viêt kiêu
>>Camp d’été pour les jeunes vietnamiens en République tchèque

 

La fondatrice du Fonds "Khat Vong", Vu Thi Dung, prend la parole lors d'une conférence de presse, tenue le 22 juin à Hanoï.


La conférence de presse sur le camp d’été 2017 du Fonds "Khat Vong" a vu la présence de la fondatrice du fonds, Mme Vu Thi Dung, de volontaires,  de représentants des élèves de «Khat Vong», Vu Truong Chinh et Nguyên Thi Thuong, et de donateurs.

Le Fonds «Khat Vong» vient en aide aux jeunes en difficulté sans rien demander en retour. Créé en 2012, il a pour but d'aider les enfants et  jeunes en difficulté. Il offre régulièrement des bourses à des collégiens et à des lycéens qui sont en situation de décrochage scolaire. Et pour ceux qui décident de poursuivre des études universitaires ou une formation professionnelle, «Khat Vong» joue les prolongations pour six mois. Mais à la différence des autres pourvoyeurs de bourses études, «Khat Vong» suit de près l'évolution de chaque élève et veille à ce que chacun puisse s’en sortir.

Dans son discours, Vu Thi Dung, fondatrice du fonds, a déclaré : «La plupart des jeunes que nous soutenons sont des orphelins, de père et de mère pour une bonne moitié d’entre eux. Du coup, ils n'ont personne pour les soutenir, pour les aimer… Notre fonds a décidé de devenir des parents pour eux et de leur offrir l’opportunité de changer le cours de leur vie».

Chaque année, on organise un campus d'été de sept à huit jours seulement où tous nos enfants sont réunis. Cela leur permet de vivre dans une vraie ambiance familiale. L'important, c'est de leur faire comprendre qu’ils ne sont pas seuls, qu’ils ont tous à peu près la même histoire, une histoire de solitude, d’abandon, de tristesse…».

Le Fonds «Khat Vong» est installé à Hanoi, mais son réseau s'étend un peu partout dans le pays: de Tây Ninh à Quảng Nam, de Phú Yên à Hà Nội, de Tuyên Quang à Thanh Hóa... Beaucoup de jeunes ont connu une nette amélioration de leurs résultats scolaires après avoir ainsi été repris en main. C'est par exemple le cas de Vu Truong Trinh.

Les parents de Chinh sont morts quand il était très petit. Il a vécu avec sa grand-mère paternelle jusqu’à ce que celle-ci décède. Avec l’aide du Fonds «Khat Vong», il a surmonté les obstacles. Maintenant Chinh est étudiant de l’Institut de sécurité populaire.

«Le Fonds Khat Vong a changé ma vie. C’est une grande famille, pour moi  et tous pour les enfants en difficulté», a déclaré Chinh lors de la conférence de presse.

Cette année, le fonds Khat Vong va organiser à Hanoï son camp d’été 2017, sous le thème «belle vie». Il s’agit d’une de ses activités annuelles pour maintenir des relations étroites entre ses membres. 

 

Texte et photo : Thu Huong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Huê lancera des bus à toit ouvert Les touristes à Huê auront l’occasion de découvrir l’ancienne capitale impériale par des visites en bus à toit ouvert, selon les informations du Service du tourisme de la province centrale de Thua Thiên-Huê.