15/11/2019 19:11

>>Les réseaux sociaux appelés à lutter contre la haine en ligne
>>Cameroun : Boko Haram tue deux civils dans l'extrême-Nord

Le gouvernement camerounais a déposé jeudi 15 novembre au Parlement un projet de loi pénalisant les discours de haine, a-t-on appris de source officielle. D'après ce projet de loi, les outrages à la tribu pourraient être sanctionnés par une amende et une peine d'emprisonnement. Ce projet de loi vise à sauvegarder l'unité du Cameroun, selon Bolvine Wakata, ministre délégué à la présidence en charge des relations avec les Assemblées. D'après les chiffres officiels, le Cameroun compte plus de 250 groupes ethniques répartis dans les dix régions. 


Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Hô Chi Minh attire plus de 7,7 millions de touristes étrangers en onze mois Au cours des onze premiers mois de l’année, Hô Chi Minh-Ville a accueilli plus de 7,7 millions d’arrivées internationales, soit une hausse de 14,3% en variation annuelle.