25/12/2018 18:34

>>Pakistan: un terroriste recherché a été tué et six otages sauvés, selon l'armée
>>L'armée syrienne libère tous les otages restants des mains de l'État islamique

Les corps sans vie de trois éleveurs peulh ont été retrouvés samedi soir 22 décembre dans l'arrondissement de Tibati du département du Djerem, dans la région camerounaise de l'Adamaoua (Centre-Nord), a-t-on appris lundi 24 décembre d'une source des autorités locales. Les victimes avaient été enlevées deux jours plus tôt avant que les ravisseurs ne les aient exécutés puis abandonnés en brousse, et finalement retrouvés par les villageois. Selon le maire de Tibati, Mohamane Dairou, les ravisseurs les ont tués à la suite d'une négociation qui a mal tourné. Le préfet du Djerem, Bernard Djiomo, a tenu dimanche matin une réunion dans ses services afin de réconforter les familles endeuillées et de rassurer les populations face aux prises d'otage. Les forces de l'ordre ont ramené les corps des victimes à l'hôpital de Tibati pour autopsie avant que les familles ne les enterrent. La région camerounaise de l'Adamaoua est très souvent confrontée aux enlèvements des bergers doublés de demandes de rançon. Ils finissent parfois par la mort des otages.

 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Le parc floral de Hô Tây, une destination prisée à Hanoï D’une superficie de 7.000 m², le parc floral de HôTây, dont les espèces varient au gré des saisons, attire de nombreux Hanoïens mais aussi des visiteurs de tous les coins du Vietnam.