14/06/2022 09:10
Le secrétaire général adjoint aux Affaires humanitaires et coordinateur des secours d'urgence de l'ONU, Martin Griffiths, a annoncé lundi 13 juin l'approbation d'une allocation de 1,7 million d'USD destinés à soutenir la réponse d'urgence à l'épidémie de choléra au Cameroun.
>>Le Soudan du Sud déclare une nouvelle épidémie de choléra
>>Le Cameroun est touché par une épidémie mortelle de choléra

Les patients touchés par le choléra à Sierra Leone.
Photo : AFP/VNA/CVN

Selon une note d'information publiée lundi 13 juin à ce sujet, les projets y relatifs, financés par le Fonds central d'intervention d'urgence (CERF), sont appelés à fournir une assistance dans la gestion des cas de maladie, de l'eau potable, de l'hygiène et de l'assainissement aux communautés touchées dans les régions du Littoral et du Sud-Ouest du Cameroun.

Leur implémentation sera assurée par le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), en appui et en collaboration avec les services de l'administration publique locale ainsi qu'avec des organisations non gouvernementales.

Si des acteurs sont ainsi mobilisés pour la riposte contre l'épidémie, l'organisme onusien alerte néanmoins sur les difficultés d'accès aux zones reculées du Sud-Ouest, la région la plus touchée, en raison des violences sécessionnistes, des obstacles aux mouvements de populations et au mauvais état des routes.

À fin mai dernier, le ministère camerounais de la Santé publique faisait état de 8.241 cas et 154 décès de choléra enregistrés dans le pays depuis octobre 2021, sept régions sur dix étant actuellement touchées. 
Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï

Le tourisme aspire à accueillir cinq millions de visiteurs étrangers en 2022 Selon l'Administration nationale du tourisme du Vietnam (VNAT), au cours des sept premiers mois de l'année, le tourisme national a enregistré un taux de croissance mensuel moyen de 62%.