14/09/2020 17:17
>>Cameroun : un projet de loi pour pénaliser les discours de haine
>>Cameroun : une nouvelle vie pour des primates rescapés du braconnage
>>Cameroun : bilan de l'éboulement de terrain dans l'Ouest s'alourdit à 40 morts

Au moins cinq civils ont été tués dans un attentat-suicide perpétré par le groupe terroriste Boko Haram dans la nuit de vendredi 11 septembre à samedi dernier 12 septembre dans la région camerounaise de l'Extrême-Nord, a-t-on appris dimanche 13 septembre de sources sécuritaires. L'incident s'est produit dans le département du Mayo-Tsanaga, précisément au village frontalier de Zeleved, très proche du Nigeria où se trouve le fief de Boko Haram. Un kamikaze s'est fait exploser à proximité d'un chef traditionnel, tuant ce dernier et au moins quatre civils. Le terroriste est également mort sur le coup, selon les mêmes sources sous couvert d'anonymat. Boko Haram a multiplié les attaques ces derniers jours dans l'Extrême-Nord du Cameroun, victime d'attaques terroristes depuis 2014. Selon la presse locale, dans la nuit du 5 au 6 septembre, encore dans le département du Mayo-Tsanaga, un poste de l'armée camerounaise a été détruit par des terroristes, qui ont tué deux soldats camerounais et ont emportés leurs armes.

Xinhua/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Le sud de Phu Quôc émerge comme un nouveau paradis de villégiature En cette période stressante, trouver un bel espace pour se détendre sera une tendance et le sud de Phu Quoc dans la province de Kiên Giang dans le delta du Mékong, apparait comme une destination idéale pour une "mise au vert" idéale.