03/07/2020 23:10
En raison de la pandémie de COVID-19, le Cambodge connaîtra cette année une énorme perte de revenus générés par le secteur du tourisme, d'environ 3 milliards d'USD.
>>Le Cambodge exporte pour 264 millions d'USD de riz en six mois
>>La plus grande compagnie aérienne japonaise invitée à reprendre ses vols vers le Cambodge


Angkor Wat, au Cambodge. 
Photo : vietnamplus/CVN

Le Cambodge est l'un des pays d'Asie du Sud-Est qui applique strictement des restrictions aux visiteurs étrangers pour prévenir la propagation du nouveau coronavirus.

Jusqu'à présent, environ 3.000 entreprises liées au tourisme ont été fermées, laissant plus de 45.000 personnes au chômage.

Selon la réglementation médicale cambodgienne, les touristes étrangers souhaitant entrer au Cambodge doivent avoir un dépôt de 3.000 dollars, une assurance médicale avec un paiement d'au moins 50.000 USD et un certificat de non contamination au COVID-19 dans les 72 heures avant l'entrée.

Face à cette situation, les voyagistes cambodgiens ont appelé le gouvernement à assouplir les restrictions et à appliquer des mesures préventives strictes, faute de quoi l'industrie du tourisme et l'économie subiront des pertes importantes.

Des représentants des compagnies du secteur du tourisme ont appelé le gouvernement cambodgien à reprendre des activités touristiques.

Selon le Secrétariat d'État de l'aviation civile du Cambodge (SSCA), le gouvernement cambodgien a examiné les mesures médicales pour les investisseurs potentiels. En conséquence, il ajustera les mesures d'isolement et prendra des dispositions spéciales pour que des investisseurs potentiels, des experts techniques et des consultants puissent entrer au Cambodge.

Cependant, dans le contexte où certains pays de l'ASEAN envisagent d'autoriser des voyages dans une fourchette étroite pour sauver l'économie, les observateurs pensent que le Cambodge pourrait avoir du mal à contrôler la 2e vague de l’épidémie de COVID-19.

Selon Thourn Sinan, président de l’Association du tourisme Asie-Pacifique du Cambodge (PATACC), si l'épidémie de COVID-19 est contrôlée d'ici la fin de cette année, l’industrie du tourisme au Cambodge pourra se récupérer à hauteur d’environ 20%.

L'industrie sans fumée du Cambodge ne pourra se rétablir complètement qu'en 2025, lorsque la pandémie de COVID-19 sera complètement éteinte, a-t-il indiqué.

VNA/CVN  

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

À la découverte des pagodes khmères du Sud-Ouest En visitant le Sud-Ouest du Vietnam, les visiteurs ne devraient pas manquer cinq pagodes khmères à la beauté ancienne et l’architecture unique.