10/11/2019 21:17
Le Tribunal municipal de Phnom Penh a remis en liberté provisoire l’ancien président du Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP, dissout), Kem Sokha, plus de deux ans après son arrestation pour trahison, a-t-on appris d’un communiqué publié dimanche 10 novembre par le tribunal.
>>Cambodge: un tribunal libère l'ancien chef du parti de l'opposition sous caution
>>Cambodge: l'ancien chef de l'opposition reste en prison

Kem Sokha lors d’une réunion à Phnom Penh, le 7 décembre 2016.
Photo : AFP/VNA/CVN
La mise en liberté provisoire de Kem Sokha est assortie de trois conditions : le bénéficiaire ne doit pas quitter le Cambodge, ni participer aux activités politiques et doit se présenter aux autorités compétentes une fois demandé, et continue de rester sous surveillance du tribunal.

Le communiqué ne révèle pas la date du procès mais une source a estimé que ce serait pour la mi-décembre au plus tard.

Kem Sokha, 64 ans, accusé de trahison, a été arrêté en 2017. Plus de deux mois après son arrestation, le CNRP a été dissous par la Cour suprême du Cambodge et ses 118 membres dirigeants ont été interdits d’activité politique pour cinq ans.

Le 10 septembre 2018, il a été libéré de la prison de Trapeng Phlong dans la province de Tbong Khmum et est retourné chez lui à Phnom Penh. S’il était reconnu coupable, il risquait jusqu’à 30 ans de prison.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Le Parc national de Nui Chua développe l’écotourisme durable Pour promouvoir la valeur des ressources de la biodiversité et des paysages naturels, le Parc national de Nui Chua (province de Ninh Thuân) organisent divers types d'écotourisme dans le cadre du développement de l'écotourisme, selon Trân Van Tiêp, directeur adjoint du comité de gestion du Parc.