03/12/2019 18:47
Le marché des calendriers du Têt 2019 (Nouvelle année du Rat) est très animé en ce début du mois de décembre. Cette année, les clients ont beaucoup de choix car les éditeurs proposent de nouvelles formes tout en introduisant des éléments puisés dans les traditions nationales.
>>Diversification des modèles et contenus des calendriers du Têt 2019
>>Tout savoir sur les fêtes et les rites au Vietnam

Calendriers vendus dans la rue Dinh Lê, à Hanoï.
Photo: Hà Ngô/CVN

Des designs innovants

Selon Nguyên Hoàng Anh, directrice de la Compagnie de publicité et de média  Bông Sen (Bongsen Media), le calendrier est devenu un produit culturel à part entière, qui sert à la décoration, à valoriser des caractéristiques culturelles du pays, à informer sur tel ou tel sujet...

Cette année, les éditeurs ont beaucoup investi en matière de contenu et de design artistique, afin de créer des produits originaux et  diversifiés.

Associé avec les deux éditions de la Littérature et de la Jeunesse, Bongsen Media présente des calendriers portant sur des thèmes divers : "Vieux quartier", "Avenir du Vietnam", "S’envoler plus haut", "Source de réussite"... Grâce aux dernières technologies d’impression, de belles photos et images vantent un Vietnam en plein développement mais qui a su conserver son identité culturelle.

L’année 2020 est le moment où Hanoï célèbrera les 1010 ans de sa création en tant que capitale. En 1010 en effet, le roi Ly Thai Tô transféra la capitale de Hoa Lu, terre nichée dans des montagnes, vers la citadelle de Dai La, située dans une plaine fertile, qu’il décida de rebaptiser Thang Long (ou "Dragon prenant son vol", Hanoï aujourd’hui).

À l’occasion de cet anniversaire, de nombreux éditeurs ont lancé des calendriers avec des contenus présentant des valeurs culturelles et historiques de Thang Long - Hanoï. Par exemple, la société Phuong Nam a lancé un concours de photos pour sélectionner des clichés d’exception pour ses deux collections de calendriers du Nouvel An 2019 : "Quintessence du Vietnam" et "Nouvel horizon du Vietnam", en collaboration avec l’Association de la photographie de Hô Chi Minh-Ville. Chaque calendrier contiendra des informations sur le lieu photographié avec ses caractéristiques culturelles, sa gastronomie...

Faisant la part belle à l'art de la calligraphie, le calendrier "L’arrivée du Printemps, la terre fleurie" de la société Thai Ha Books s'inspire de la culture immuable du pays.

Pour sa part, la SARL An Hao a créé le calendrier "Patrimoine mondial" avec des photos et informations sur 365 sites remarquables des cinq continents.

Calendrier sur les archipels de Hoàng Sa

Nguyên My Trà vient de publier son calendrier sur les archipels de Hoàng Sa (Paracel). Un grand nombre sera offert aux soldats de Truong Sa et aux habitants de régions reculées du pays. Et une autre partie sera vendue pour recueillir des fonds en faveur d’enfants de cadres et de soldats en mission sur cet archipel.

"Mon calendrier sera un pont entre les habitants du pays et les soldats en poste sur ces îles. J’espère que mon projet pourra aider ceux dont la vie est encore difficile...", a déclaré Nguyên My Trà.

Le prix d’un calendrier a augmenté de 10% à 15% par rapport à l’année précédente. Photo : Thuy Du/CVN

Actuellement, la plupart des éditeurs de calendriers investissent dans de nouvelles technologies d’impression, de formes de gaufrage, de découpage CNC... pour produire des images d’exception, des couleurs à l’épreuve de l’humidité... Cette année, de nombreuses unités ont restreint l'utilisation de matériaux en plastique et en nylon afin de protéger l'environnement. De l’encre écologique à base de plantes a même été utilisée.

Selon Nguyên Hà Quôc Anh, directeur de la société par actions de l’imprimerie Phuong Nam, à cause de la hausse des prix des premières matières, les prix des calendriers ont augmenté de 10% à 15% par rapport à l’année précédente,.

Actuellement, le prix d’un calendrier est en hausse de 20.000 à 30.000 dôngs par rapport à l'année dernière, soit de 170.000 à 350.000 dôngs selon la taille.
Des calendriers conçus avec des papiers haut de gamme, en bois ou en pierre, en 3D, coûtent plus chers, entre 450.000 et 550.000 dôngs.

Selon Dang Thi Ly, propriétaire d'une librairie dans la rue Hàng Trông, "les Hanoïens apprécient les calendriers grand format. Les modèles avec des designs élégants et des photos des rues de Hanoï ont leur faveur".
 
Nguyên Tùng/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh

De belles opportunités pour la promotion du tourisme à Ninh Binh Dans le cadre de l’Année nationale du tourisme 2020, qui sera organisée dans la province de Ninh Binh (Nord), une centaine d’activités culturelles et sportives intéressantes se dérouleront pendant toute l’année 2020, non seulement dans cette province mais encore de nombreuses autres localités du pays.