06/11/2017 09:29
Avec une trentaine d’adresses dans tous les arrondissements de la capitale et d’autres dans plusieurs grandes villes du pays, la chaîne de cafés Công propose une décoration unique qui retrace la vie à Hanoï durant la période de l’économie subventionnée.
>>Hôi An, pas seulement la ville des lanternes
>>Rues piétonnes : quand la tradition s’immisce dans la vie moderne
>>Enquête criminelle chez les mineurs d’aujourd’hui
>>Xe ôm : les motos-taxis à la vietnamienne

Kiêu Quang Duc
26 ans
Ville de Hanoï
Quoi de mieux, lorsqu’on est jeune, que d’emmener un ami venu de loin dans l’un des cafés Công qui parsèment Hanoï ?

Ces établissements permettent de se plonger dans l’ambiance authentique de la capitale au cours de la période 1976-1986. Il n’y a qu’ici que l’on peut trouver des histoires sur cette période ô combien difficile où tout était rationné.

Chacun a son café préféré. Mais Công est certainement le plus "hanoïen", avec une identité propre et un parfum d’authenticité inaltéré et inaltérable.

«Un billet pour mon enfance, s’il vous plaît !»

Les quadragénaires et quinqua-génaires aiment Công à leur manière. En venant ici pour la première fois boire un café ou un jus de fruit, ils sont parfois surpris en découvrant le mobilier et les objets de décoration intérieure qui parsèment les lieux : tables, chaises, lampes, mais aussi les grandes bobines de fils électriques qui couvrent les murs, machines à coudre, étagères d’ustensiles, etc.

Si elle arbore le même style, la décoration des cafés Công est différente dans chaque établissement. On aime s’y rendre non seulement pour sentir l’odeur du temps mais aussi pour plonger dans ses souvenirs.

Les personnes âgées se disent : "Les objets qu’on voyait souvent quand on était petit, on les croise maintenant là".

Enfin, les cafés Công proposent des espaces très romantiques. Il y a souvent des sièges en plein air au service des clients aimant profiter de l’atmosphère de Hanoï. C’est idéal de commencer une journée en s’asseyant dans l’établissement de la rue Nhà Tho, avec une vue imprenable sur la Cathédrale Saint-Joseph et les groupes de touristes étrangers qui passent devant. Il est aussi très agréable de passer le week-end l’après-midi au café Công de la rue Truc Bach, en face du lac éponyme, ou de s’asseoir à l’ombre des grands arbres de celui de la rue Lê Phung Hiêu et de se prendre à imaginer que l’on est revenu plus de 30 ans en arrière, avec pour toile de fond d’anciens immeubles caractéristiques de cette époque.

Công apporte à ses clients quelque chose de différent, de rafraîchissant pour l’esprit. C’est d’ailleurs ce qui a forgé sa réputation. Mais, comme chacun sait, la perfection n’existe pas, et l’enseigne ne fait pas exception à la règle. La simplicité du menu qui, de surcroît, n’est jamais renouvelé ainsi que le prix des breuvages élevé par rapport à d’autres cafés de même classe viennent quelque peu ternir le tableau. Mais qu’importe. Avec sa vitalité, Công grandit et se développe durablement, malgré la concurrence d’autres grandes enseignes comme The Coffee House et la déferlante "thé au lait" qui inonde actuellement Hanoï et Hô Chi Minh-Ville.

Les cafés Công séduisent par l’originalité de la décoration qui permet de replonger dans ses souvenirs, un peu à l’image de la madeleine de Proust.

Les jeunes, bien qu’happés par la modernité, ont encore besoin d’un lieu où ils peuvent savourer un bon café dans un espace confortable et au cadre agréable. À Công, vous pouvez faire beaucoup de choses, comme prendre des rendez-vous professionnels, bouquiner, discuter avec des amis. L’enseigne est aujourd’hui sur presque toutes les lèvres lorsqu’il s’agit de choisir un café à la mode.

Mais son principal atout reste sa décoration originale, qui prouve que des objets du quotidien sont parfaitement à même de créer des espaces de détente raffinés et originaux. En  l’occurrence, des objets et ustensiles datant de la période de l’économie subventionnée. Que Công a repris avec créativité, avec le succès que l’on sait.

Texte et photos : Kiêu Quang Duc/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Quang Ninh accueille 10 millions de touristes de janvier à septembre Selon le Service provincial du tourisme, au cours des neuf premiers mois de l’année, le nombre de touristes ayant visité Quang Ninh est estimé à plus de 10 millions, dont 3,6 millions de visiteurs étrangers, soit une hausse respective de 25% et de 19% en glissement annuel.