15/11/2017 11:31
Le Vietnam vise 6 milliards de dollars d'exportation de café d'ici 2030. Pour y parvenir, le secteur devra améliorer sa qualité et sa compétitivité. C’est ce qu’a affirmé Luong Van Tu, président de l’association des producteurs de café et de cacao du Vietnam, lors de la conférence de presse sur la journée de café du Vietnam, première édition, organisée mardi 14 novembre à Hanoï.
>>L’exposition Vietfood & Beverage - ProPack 2017 à Hanoï
>>Café : le volume des exportations en baisse de près de 23% depuis janvier
>>Les exportations nationales de café bénéficient des cours élevés
 
Une conférence de presse sur la journée de café du Vietnam, le 14 novembre à Hanoï. Photo : VOV/CVN

Selon Luong Van Tu, président de l’Association des producteurs de café et de cacao du Vietnam, le Vietnam doit tout mettre en œuvre pour conserver sa position de deuxième producteur et exportateur mondial de café brut et accélérer la transformation  du café destiné à l’exportation.

«L’objectif est de ramener d’ici 15 ans la valeur d’exportation du café de 3 à 6 milliards de dollars. L’abondance de nos matières premières et les avantages douaniers accordés par les accords de libre-échange signés entre le Vietnam et ses partenaires ont incité plusieurs grands groupes étrangers à investir dans la  production de café. Récemment, le groupe indien Tata a investi 60 millions de dollars dans la construction d’une usine de production de café soluble au Vietnam, lui permettant de produire 6.000 tonnes», a partagé Luong Van Tu.

Ayant pour thème «Une nouvel ère de développement du café vietnamien», la première journée de café du Vietnam aura lieu du 9 au 11 décembre dans la ville de Da Lat, sur les hauts plateaux du Centre. 
 
VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.