11/12/2018 16:46
Pour assurer sa qualification en 8e de finale de Ligue des champions, le plus simple pour le PSG est de gagner ce mardi 11 décembre à Belgrade. Plus facile à dire qu'à faire sur le terrain d'une Etoile Rouge redoutable à domicile.
>>PSG: Neymar a bien pris l'avion pour Belgrade, Tuchel optimiste
>>L1: Paris encore freiné, Lyon et Marseille se loupent
>>Ligue 1: fin de série pour Paris à Bordeaux

Neymar (ici le 2 décembre à Bordeaux) devrait sauf surprise pouvoir tenir sa place sur le terrain. Photo: AFP/VNA/CVN

Dans ce "groupe de la mort", Naples a fait match nul en Serbie (0-0), et Liverpool y a perdu 2-0. Le PSG est prévenu. "C'est un grand défi de gagner ici, ce n'est pas facile, c'est très clair", admet l'entraîneur du PSG, Thomas Tuchel. Certes, le PSG avait étrillé l'Étoile Rouge au match aller (6-1). Mais les Serbes, devant leur bouillant public du "Marakana", sont revanchardes.

"Le premier match, on les a beaucoup respectés. Là on va jouer chez nous et chez nous, on est une autre équipe", avertit le Franco-Comorien El Fardou Ben Nabouhane, milieu offensif de l'Étoile Rouge. Le PSG, lui, espère avoir grandi en battant le finaliste de la dernière édition, Liverpool (2-1).

"Un avant et un après Liverpool"

"Il y a un avant et un après Liverpool, on a fait quelque chose de beau", juge Kylian Mbappé. "Mais il va falloir être dans la continuité, ne pas se relâcher car ça ne rimera à rien d'avoir fait le match qu'on a fait contre Liverpool si c'est pour être éliminé".

Thiago Silva face à Liverpool, le 28 novembre à Paris. Photo: AFP/VNA/CVN

Une élimination en phase de groupes serait le pire résultat en Ligue des champions depuis que les Qataris sont devenus propriétaires du club parisien à l'été 2011. Une victoire et le Top 16 européen s'ouvrirait aux Parisiens. Si le PSG ne gagne pas, son avenir européen dépendra du résultat de Liverpool - Naples, qui se joue dans le même temps. Une défaite des Reds ou un match nul ferait les affaires des hommes de Tuchel, mais une victoire de Liverpool couplée à une défaite du PSG reverserait ce dernier en Ligue Europa...

Or Paris reste en quête de revenus supplémentaires dans la perspective du fair-play financier de l'UEFA, qui lui vaut d'être sous le coup d'une enquête. Et la Ligue des champions est beaucoup plus lucrative que sa petite sœur européenne. Enfin, si Paris fait match nul et si Liverpool bat Naples, il y aura une égalité à trois entre ces clubs, alors tous à neuf points.

Soupçons de trucage

Pour ne pas avoir à calculer, il s'agit donc de gagner. Bousculé par Naples (nuls 2-2 puis 1-1), battu en ouverture par Liverpool (3-2), le PSG a donc repris du poil de la bête lors de la 5e journée face aux Reds.


Le match en Serbie se dispute toutefois dans un contexte particulier, donnant à ce match du cœur du mois de décembre un petit goût de traquenard. L'aller avait été entaché de soupçons de trucage de la part du club serbe, et une information judiciaire a été ouverte en France. Le club vainqueur de la Coupe des clubs champions 1991 s'est dit "scandalisé et dégoûté" par ces accusations. Lundi 10 décembre, il a balayé une question sur le sujet en conférence de presse: ce n'est pas le sujet.

En outre, de brefs heurts entre supporters ont eu lieu en marge de ce match au Parc des Princes. De quoi faire peser la menace d'un match à incidents? Le déplacement des quelque 500 supporters parisiens sera en tout cas très encadré, et l'ambassade de France a appelé ses ressortissants à la prudence le jour du match. Si un vrai-faux suspense a plané sur la présence de Neymar, très bon face à Liverpool, le No10 star devrait sauf surprise bien tenir son rang en Serbie. "Il sera là et il va démontrer sa qualité pour nous aider à gagner", a lancé Mbappé.

AFP/VNA/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Le parc floral de Hô Tây, une destination prisée à Hanoï D’une superficie de 7.000 m², le parc floral de HôTây, dont les espèces varient au gré des saisons, attire de nombreux Hanoïens mais aussi des visiteurs de tous les coins du Vietnam.