22/10/2020 15:23
Marseille a raté son retour en Ligue des champions après sept ans d'absence, battu sur le fil par l'Olympiakos (1-0), le Bayern Munich a lancé admirablement la défense de son titre avec l'impérial Kingsley Coman et le Real Madrid a sombré d'entrée.
>>C1 : Rashford encore bourreau du PSG, Rennes bizuth neutralisé
>>C1 : le foot européen revient, avec public et sous menace sanitaire

L'attaquant égyptien de l'Olympiakos, Ahmed Hassan (droite), félicité par ses coéquipiers pour son but lors du match de groupes de la Ligue des champions face à Marseille, au Pirée, le 21 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN

OM, oh non ! 

Après un septennat sans C1, l'OM a renoué avec son passé européen dans la douleur. Incapables de marquer au Pirée, les Phocéens ont connu le pire des sorts : un but encaissé dans le temps additionnel par le remplaçant Ahmed Hassan (90e+1) sur un centre de Mathieu Valbuena.

Le milieu de 36 ans, ancienne idole de l'OM (2006-2014), n'est pas le seul à avoir tourmenté les Phocéens, même s'il a contraint Steve Mandanda à une parade réflexe (71e). La défense française a beaucoup souffert en seconde période, avec un but (52e) invalidé après l'assistance vidéo et un poteau sortant (69e), notamment.

Dans le huis clos du stade Karaïskaki, dans la périphérie d'Athènes, les Marseillais n'ont pas réussi à convertir une entame de match plutôt réussie, avec des opportunités de Florian Thauvin (32e) et Dimitri Payet (34e). Les trois points de la victoire auraient pu venir des pieds de Benedetto mais l'Argentin, inefficace en ce début de saison, a manqué son duel face au gardien (46e).

Sept ans après la calamiteuse saison 2013-2014 (zéro point en six matches), les retrouvailles en C1 sont douloureuses pour les Marseillais qui recevront dès mardi l'épouvantail Manchester City, leader du groupe C après son succès contre Porto (3-1).

Coman impérial 

Cinquante-neuf jours après le but du sacre, à Lisbonne contre le Paris SG, l'ailier français Kingsley Coman a lancé la nouvelle campagne européenne du Bayern d'un doublé (28e, 72e) et d'une passe décisive pour Leon Goretzka (41e). Il n'en fallait pas plus à l'ogre allemand pour dévorer l'Atlético Madrid de Luis Suarez (4-0). Le Pistolero uruguayen, mordu 8-2 par les Bavarois en quart de finale de l'édition précédente avec le Barça, n'a pas obtenu la revanche escomptée sous ses nouvelles couleurs.

Après cette entame réussie, le Bayern de Benjamin Pavard, Lucas Hernandez, Corentin Tolisso (buteur à la 66e) et Coman, tous titulaires au coup d'envoi, s'empare seul de la tête du groupe A devant Salzbourg et le Lokomotiv Moscou. Les Autrichiens et les Russes ont livré un joli combat (2-2), sans parvenir à infliger de K.-O.

Naufrage du Real 

Le gardien belge du Real Madrid, Thibaut Courtois, dépité après avoir concédé un troisième but lors du match de groupes de la Ligue des champions face au Shakhtar Donetsk, à Valdebebas, le 21 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le Real Madrid de Zinédine Zidane, sacré en 2016, 2017 et 2018, a raté son entrée dans les grandes largeurs ! Sa défense a sombré comme à Cadix (1-0) samedi 17 octobre et comme à City en 8e de finale en août (défaite 2-1), où Raphaël Varane a vécu un calvaire. Auteur d'un but contre-son-camp (33e, 0-2), le champion du monde français a encore vécu une soirée sombre dans le petit stade Alfredo-Di Stéfano de Valdebebas, dans la banlieue Nord de Madrid.

Sans le capitaine Sergio Ramos (genou), les fondations de la "Maison blanche" se sont effondrées sous les coups de Mateus Tetê (29e) et Manor Solomon (42e). Luka Modric (54e) et Vinicius (59e) ont entretenu l'espoir face à une équipe ukrainienne diminuée par une multitude d'absences, ainsi que Federico Valverde mais son but dans le temps additionnel a été invalidé.

La réaction des Madrilènes ne devra pas tarder. Ils se rendent samedi en terre ennemie pour disputer le premier "Clasico" de la saison au Camp Nou avant de voyager en Allemagne mardi pour défier Mönchengladbach, rattrapé in extremis mercredi 21 octobre par l'Inter Milan (2-2) du double buteur Romelu Lukaku.

Liverpool heureux 

Champion d'Europe en 2019, Liverpool a débuté son opération reconquête avec un brin de réussite sur la pelouse de l'Ajax Amsterdam (1-0). Le défenseur international argentin Nicolas Tagliafico a catapulté dans son propre but une frappe ratée de Sadio Mané, l'attaquant sénégalais des Reds. Derrière, la défense des champions d'Angleterre a tenu le coup malgré les absences sur blessure du gardien titulaire Alisson, du latéral Alex Oxlade-Chamberlain et du défenseur central Virgil van Dijk, gravement touché à un genou samedi contre Everton (2-2)

Dans l'autre rencontre du groupe, l'Atalanta Bergame a puni les novices de Midtjylland (4-0), qualifiés pour la première fois de leur histoire via les barrages. Sous la pluie, les Danois ont été douchés avant la pause par le trident offensif de la "Dea" : Duvan Zapata (26e), Alejandro Gomez (36e) et Luis Muriel (42e). Mardi, la vague pourrait être encore plus haute à Anfield...
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.