20/07/2018 14:12

>>Burundi: plus de 60.000 Burundais seront rapatriés en 2018
>>Burundi: plus de mille femmes meurent chaque année du cancer du col de l'utérus

Le gouvernement burundais a décidé de consacrer le 28 juillet de chaque année à la solidarité locale, a-t-on appris jeudi 19 juillet de sources officielles. "En instituant cette journée de la solidarité locale, le gouvernement a voulu restaurer les valeurs traditionnelles d'entraide sociale de nos ancêtres", a expliqué Pascal Barandagiye, ministre burundais de l'Intérieur, de la Formation patriotique et du Développement local, qui est un des initiateurs de cette politique. La mise en œuvre de cette politique consiste à créer des comités collinaires par les administrateurs communaux, des comités communaux par les gouverneurs et des comités provinciaux par l'administration centrale, a indiqué M. Barandagiye. Ces comités seront chargés d'expliquer aux natifs des collines cette politique de solidarité locale, de faire la collecte des aides auprès des natifs et de les distribuer aux personnes dans le besoin en accordant la priorité aux plus vulnérables qui devront être préalablement identifiées par ces comités, a précisé le ministre. Dans le cadre de cette politique, les natifs de chaque colline du pays sont invités à donner leurs contributions en vivres ou en non vivres aux comités collinaires. Pour mettre à contribution tout le monde, des comptes dans les banques ou dans des institutions de micro-finances seront créés, a indiqué Martin Nivyabandi, ministre burundais des Droits de l'Homme, des Affaires sociales et du Genre, ajoutant que les fonds déposés sur ces comptes seront gérés par des personnes élues par les natifs. M. Nivyabandi a également fait savoir que son ministère avait déjà identifié, jusqu'à lundi dernier, 1.200 enfants de la rue et 700 adultes vivant de la mendicité dans les grandes villes, souhaitant qu'avec cette politique de la solidarité locale, ces phénomènes pourront être complètement éradiqués.


Xinhua/VN/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.