14/08/2017 10:02
L'armée burkinabè a lancé dimanche 13 août un assaut contre de présumés jihadistes qui ont attaqué un café-restaurant à Ouagadougou et ont fait au moins deux blessés dont un expatrié, a constaté un journaliste de l'AFP.
Vue de l'intérieur du café Capuccino, qui avait été attaqué en janvier 2016 par des jihadistes, au moment de sa réouverture le 10 juin 2017 à Ouagadougou.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le restaurant Istanbul, situé à environ 200 mètres du café Cappuccino qui avait été en janvier 2016 la cible d'un attentat jihadiste, "a été attaqué par de présumés jihadistes", a déclaré à l'AFP un serveur du restaurant. Le journaliste de l'AFP a constaté que deux blessés, dont un expatrié, avaient été évacués.

"Trois hommes sont arrivés à bord d'un véhicule 4x4 vers 21h30, sont descendus du véhicule et ont ouvert le feu sur les clients assis sur la terrasse" de ce café fréquenté par une clientèle expatriée, a indiqué le serveur du restaurant.

La police a évacué les civils avant l'arrivée de l'armée et la gendarmerie qui ont tout de suite lancé l'assaut, et les tirs, nourris au départ, sont ensuite devenus sporadiques, a rapporté le journaliste de l'AFP.

Le 15 janvier 2016, l'attaque du café Cappuccino à Ouagadougou, revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), avait fait une trentaine de morts.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes