12/02/2020 16:00
Les deux plus grandes villes du Vietnam, Hanoï et Hô Chi Minh-Ville, figurent parmi les marchés émergents de bureaux très rentables en Asie-Pacifique.
>>Le marché immobilier sous pression de la transparence
>>Le marché de bureau en croissance dans les quatre prochaines années

Hô Chi Minh-Ville, l’un des marchés de bureau les plus attrayants en Asie-Pacifique.
                                                                                   Photo : Ngoc Hà/VNA/CVN

Selon le récent rapport de Jones Lang LaSalle (JLL), Hô Chi Minh-Ville, Hanoï, Bangkok, Manille ainsi que le Japon, l'Australie et l'Inde sont parmi les marchés de bureaux les plus rentables d'Asie-Pacifique en 2019. Ces marchés devraient continuer de croître  en 2020.

Ce rapport place les immeubles de bureaux dans le scénario d'un investisseur achetant des actifs au début de l'année, récoltant des revenus de location pour l'année et vendant des actifs à la fin de l'année, avec des prix de vente basés sur les bénéfices et les loyers du marché.

Le taux de rentabilité interne (TRI) est basé sur la monnaie locale et le TRI est divisé en trois composantes : les rendements initiaux, les variations des flux de trésorerie et les variations des bénéfices. Dans ce scénario, il est possible d'analyser comment le retour sur investissement est  affecté par les retours initiaux, la croissance des loyers par marché et l’évolution des bénéfices tout au long de l'année. Avec le calcul ci-dessus et sur la base des données de 2019, les marchés les plus performants sont l'Asie du Sud-Est, le Japon, l'Inde et l'Australie.

L'Asie du Sud-Est est devenue une zone lumineuse avec des marchés émergents tels que Hô Chi Minh-Ville (TRI supérieur à 6%), Hanoï et Manille (TRI 5%), Bangkok (TRI asymptotique 4%). Outre un rendement initial élevé des actifs, ces marchés génèrent également un retour sur investissement élevé grâce à la croissance des bénéfices et des loyers. Ces villes dynamiques sont soutenues par des caractéristiques démographiques favorables.

Le rapport de JLL a notamment donné des évaluations positives sur le marché des bureaux dans les deux plus grandes villes du Vietnam. Au dernier trimestre de 2019, les loyers de bureau de grade A et de B à Hô Chi Minh-Ville ont atteint leur plus haut niveau de la décennie. À Hanoï, au 4e trimestre 2019, le taux moyen d'occupation de bureaux était de 93%, dont 94% pour le grade A.

Pour la prochaine décennie, la demande de bureaux continuera d'augmenter fortement, de 8 à 10% par an, à Hô Chi Minh-Ville et Hanoï à mesure que l'économie se développe. JLL estime que le taux de la population travaillant dans le secteur des services passera de 30 à 40% et la croissance annuelle du PIB atteindra 5,5 à 6%. Une opportunité pour les développeurs de construire plus de bureaux pour répondre aux besoins de nouvelles entreprises.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Le Centre du Vietnam reste une destination sûre Alors que de nombreuses localités ont suspendu leurs activités touristiques pour prévenir les infections respiratoires aiguës causées par la nouvelle souche du coronavirus (COVID-19), le Centre du Vietnam fait des efforts pour assurer la sécurité pour accueillir les voyageurs, avec des mesures pour consolider son image de destination sûre.