07/11/2018 23:22
Le projet de loi de finances rectificatif pour 2018 qui sera présenté mercredi 7 novembre en Conseil de ministres fait apparaître un déficit de l'État de 80 milliards d'euros pour l'année civile, soit 1,3 milliard de moins que prévu jusqu'ici, assure mardi 6 novembre Le Figaro.
>>France: Macron fait des annonces sur l'aide aux divers secteurs
>>L'Assemblée française adopte le budget 2019 de la culture et des médias

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin (gauche), et celui de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, à l'Élysée le 24 septembre.
Photo: AFP/VNA/CVN

L'amélioration s'explique "par la cession par l'État de 2,35% du capital de Safran pour 1,24 milliard d'euros en octobre 2018" qui est venue utilement renflouer les caisses de l'État, précise le document dont le quotidien a eu connaissance.

Les divers impôts et taxes rapporteront également plus que prévu, de l'ordre de 400 millions d'euros environ. Et ce, "malgré des recettes plus faibles qu'attendu concernant l'impôt sur la fortune immobilière (IFI) et les droits de succession", est-il ajouté. Il y a également du mieux du côté des dépenses.

"Bercy a abaissé le nombre maximal de fonctionnaires que les différents ministères pouvaient recruter sur l'ensemble de l'année 2018", écrit encore le journal.

Dans les hypothèses initiales de l'exécutif, le déficit 2018 était attendu à 85,7 milliards d'euros, avant d'être ensuite ramené à 81,3 milliards. Le déficit du budget de l'État est l'une des trois composantes du déficit public avec ceux de la Sécurité sociale et des collectivités locales.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

Cinq Parcs nationaux du Vietnam Le Vietnam n'est pas seulement célèbre pour ses plages classées parmi les plus belles destinations insulaires du monde, son réseau de Parcs nationaux impressionne aussi fortement de nombreux visiteurs.