27/09/2019 08:50
Boris Johnson a essuyé un nouvel échec cuisant jeudi 26 septembre à la Chambre des communes lorsque les députés ont refusé de suspendre leurs travaux le temps du congrès du Parti conservateur, énième épisode de la guerre ouverte entre le dirigeant populiste et le Parlement.
>>Les députés britanniques reprennent leurs travaux dans une ambiance surchauffée
>>Brexit : Boris Johnson persiste et signe devant le Parlement


Le Premier ministre britannique Boris Johnson devant le 10 Downing Street le 26 septembre. Photo : AFP/VNA/CVN
  
Les membres de la chambre basse ont rejeté - par 306 voix contre 289 - la motion gouvernementale sollicitant une pause de trois jours la semaine prochaine, ce qui aurait permis aux élus conservateurs d'assister au congrès annuel du parti, comme le veut l'usage.

Les députés avaient repris mercredi 25 septembre le chemin de Westminster dans une ambiance survoltée, au lendemain de la décision historique de la Cour suprême jugeant "illégale" la suspension du Parlement imposée par le Premier ministre à l'approche du Brexit.

Au cours d'une séance acrimonieuse, le dirigeant conservateur a été accusé d'arrogance et de propos incendiaires par l'opposition.

Sa rhétorique provocatrice a fait bondir la classe politique, y compris dans les rangs tories, et jusqu'à sa propre soeur Rachel qui a fustigé des mots "hautement condamnables".

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2020" couronné de succès

Le nombre de touristes étrangers au Vietnam diminue de 76,6% en onze mois Le nombre d'arrivées internationales au Vietnam en novembre a connu une augmentation de 19,6% par rapport à octobre mais a baissé de 99% en variation annuelle.