08/10/2020 10:51
Le Royaume-Uni serait prêt à quitter l'Union européenne avec un nouveau statut similaire à celui de l'Australie si aucun accord commercial n'est conclu avec Bruxelles, a déclaré mercredi 7 octobre, le Premier ministre britannique Boris Johnson.
>>Brexit : avis de gros temps sur la négociation commerciale

Le Premier ministre britannique Boris Johnson le 30 septembre à London.
Photo : AFP/VNA/CVN

Lors d'un entretien téléphonique avec le président du Conseil européen Charles Michel, le PM britannique a réitéré l'"engagement clair" du Royaume-Uni à parvenir à un accord, notant qu'en cas d'échec des négociations, son pays "serait prêt à finir la période de transition sur des termes à l'australienne".

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a de son côté appelé Londres à "jouer cartes sur table" dans les discussions à l'issue de cet entretien.

"L'UE préfère un accord, mais pas à n'importe quel prix", a-t-il tweeté, reprochant à Londres de n'être toujours pas entré dans le noyau dur des négociations et de laisser ainsi planer le spectre d'un "no deal".

Les négociations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne sur leur future relation post-Brexit ont repris ce mercredi à Londres avec l'espoir d'aboutir à un accord commercial en ce mois d'octobre. Selon la presse britannique, les pourparlers devraient se poursuivre jusqu'à vendredi 9 octobre, alors qu'une rencontre est prévue ce jour-là entre les négociateurs britannique et européen respectivement, David Frost et Michel Barnier.

Alors que la date du 31 décembre 2020, qui marque la fin de la période de transition post- Brexit approche à grands pas, les deux partenaires se heurtent toujours à de sérieuses divergences.

Les Européens estiment que les Britanniques n'ont toujours pas démontré leur volonté de réellement négocier sur les trois dossiers de blocage, à savoir la question de la pêche dans les eaux britanniques, l'aide publique et la gouvernance de l'accord, tandis que le Royaume-Uni reproche à Bruxelles de lui imposer des "règles inacceptables" pour obtenir un accord de libre échange qui ne tiendrait pas compte de sa souveraineté.
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Le nombre de touristes étrangers au Vietnam diminue de 76,6% en onze mois Le nombre d'arrivées internationales au Vietnam en novembre a connu une augmentation de 19,6% par rapport à octobre mais a baissé de 99% en variation annuelle.