11/08/2017 18:43
La justice brésilienne a rouvert jeudi 10 août une enquête pour corruption et trafic d'influence visant l'ancien président Luiz Inacio Lula da Silva. Celle-ci avait débuté en 2013 après qu'un attaché de presse, Marcos Valerio, eut avoué avoir mis au point un système permettant à des entreprises de s'attirer les faveurs politiques lors du premier mandat de M. Lula.

>>Brésil : le président Temer échappe à un procès
>>Brésil : le parquet réclame une peine plus lourde pour Lula
 

L'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva.
Photo : AFP/VNA/CVN


L'ancien président Luiz Inacio Lula da Silva a été depuis condamné à 37 mois de prison. L'objectif de l'enquête était de prouver que l'ex-président, au pouvoir de 2003 à 2011, avait participé à des négociations sur le versement de sept millions de dollars de Portugal Telecom au Parti des travailleurs (PT) pendant son mandat.

Cependant, la police fédérale n'a pas été capable de remonter la piste de ces versements et l'enquête avait dû être suspendue en 2015. Mais selon des médias locaux, des procureurs ont récemment découvert de nouvelles preuves et l'enquête a ainsi pu être rouverte par les services du procureur général.

Le procureur Ivan Marx va désormais chercher à savoir s'il est possible de prouver les dires de M. Valerio. Le juge fédéral Sergio Moro, qui a pour sa part enquêté sur le scandale de corruption lié au géant pétrolier Petrobras, a condamné Lula à neuf ans et demi de prison. L'ancien chef de l'Etat, qui a fait appel, est par ailleurs l'objet de cinq autres enquêtes.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.