12/12/2018 12:52
Un homme de 49 ans a ouvert le feu mardi 11 décembre dans la cathédrale de Campinas, une ville située près de São Paulo, dans le Sud-Est du Brésil, tuant quatre personnes avant de se suicider, ont rapporté les autorités locales.
>>Le Brésil encore sous le choc après l'assassinat d'une élue noire
>>Brésil : fusillade dans une favela de Rio, quatre blessés

Des agents municipaux gardent un corps le 11 décembre à l'entrée de la cathédrale de Campinas, au Brésil, où un homme a tué au moins cinq personnes. Photo: AFP/VNA/CVN

Le tireur, qui a fait usage de deux armes, dont un pistolet de calibre 38, a également blessé quatre autres personnes.

"Un homme a tiré de façon aléatoire sur les personnes qui se trouvaient sur les lieux, jusqu'à l'intervention des policiers militaires, qui ont fait feu sur lui, avant qu'il ne se donne la mort", a indiqué le secrétariat à la Sécurité de Sao Paulo dans un communiqué.

"En plus du tireur, quatre personnes sont mortes et quatre ont été blessés", a ajouté le texte, sans préciser les motivations de la fusillade.

La Police civile a indiqué au site d'informations G1 avoir identifié le tireur, un homme de 49 ans domicilié dans la ville de Valinhos, à 12 km de Campinas. Les victimes n'ont toujours pas été identifiées.

Les images de la télévision Globonews ont montré le cadavre du tireur à l'intérieur de la cathédrale, vêtu d'un jeans et d'un t-shirt bleu, un pistolet à la main et un autre à la ceinture.

Une caméra de sécurité a également montré le début de la fusillade: l'homme, assis sur un banc situé à l'avant, à gauche de l'autel, se lève subitement et commence à tirer sur les fidèles assis près de lui.

D'après le site d'informations G1, l'homme a fait irruption dans le lieu de culte vers 13h00 (15h00 GMT), en pleine messe. Après avoir tiré une vingtaine de fois en direction des fidèles, il s'est tué d'une balle dans la tête devant l'autel.

"J'ai commencé à célébrer la messe à 12h15 et à la fin de cette messe, un homme est entré et a fait des victimes. Personne n'a pu faire quoi que ce soit", a affirmé le prêtre Amaury Thomazi dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

"La cathédrale reste fermée le temps de l'enquête de la police (...) Nous comptons sur vos prières en ce moment de profonde douleur", a indiqué le diocèse de São Paulo sur Facebook.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Voyage spirituel: quand les moines servent de guides La saison estivale est le temps idéal pour que chacun puisse se relaxer ou s’évader en voyageant, faire du bénévolat ou encore rendre visite à des proches. C’est aussi l’occasion de faire une pause hors du monde, dans un lieu de retraite spirituelle.