25/05/2018 17:47
Le gouvernement et les représentants des chauffeurs routiers ont conclu tard jeudi 24 mai un accord sur une suspension, pour deux semaines, de la grève nationale qui menaçait de paralyser le pays, a annoncé Brasilia.
>>Brésil: fin des recherches après l'incendie d'une tour à Sao Paulo
>>Brésil: Lula compte encore se présenter pour un troisième mandat présidentiel

Grève nationale des camionneurs sur la route Regis Bittencourt à 30 km de São Paulo et lancée en protestation contre la hausse des prix du diesel, le 24 mai. Photo: AFP/VNA/CVN

Les dirigeants syndicaux "se sont engagés à suspendre le mouvement de grève pendant 15 jours, jusqu'à une nouvelle rencontre avec le gouvernement", a annoncé Eliseu Padilha, chef de cabinet du président Michel Temer au soir d'un 4e jour de protestations avec des barrages routiers qui ont gravement affecté l'économie.


De son côté, le gouvernement s'est engagé à supprimer au moins une taxe sur le diesel, dont la forte hausse des prix avait motivé la grève. Brasilia doit également permettre, grâce à des subventions, de maintenir une réduction du prix du diesel de 10% annoncée la veille par le groupe pétrolier public Petrobras pour 15 jours seulement dans un geste destiné à favoriser le dialogue.

Cette trêve a été obtenue à l'issue de sept heures de négociations à huis clos au palais présidentiel à Brasilia. Les routiers avaient installé jeudi des dizaines de barrages sur les grands axes de 26 des 27 États de l'immense pays qui ont gravement perturbé les approvisionnements, alimentaires et de carburant notamment, ainsi que la marche de nombreuses entreprises.


APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les rues piétonnes de Hanoï - trait d’union entre le passé et le présent

Promotion d’une économie et d’un tourisme verts et durables Un forum intitulé "Développement d’une économie et d’un tourisme verts et durables" a eu lieu samedi 23 juin dans la ville de Ha Long, province de Quang Ninh.