24/02/2017 20:40
Les coffres publics sont vides, la corruption exaspère la population et la violence fait rage, mais aucun des ces fléaux n'empêchera Rio de Janeiro (Brésil) de se trémousser au rythme de la samba : que le carnaval commence !
>>Carnaval de Venise : "vol de l'Ange" pour le début des festivités
>>Arts et carnaval pour quitter Rio, technologies et humour pour lancer Tokyo

Une cérémonie de "purification" au Sambadrome de Rio, le 19 février.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les festivités, qui attireront plus d'un million de touristes, arrivent à point nommé, six mois après les Jeux Olympiques qui s'apparentent à un lointain souvenir, tant les cariocas (nom donné aux habitants de Rio) ont été touchés par le marasme des crises à répétition.

Le coup d'envoi officiel sera donné vendredi 24 février, avec la remise symbolique des clés de la ville au Roi Momo, monarque obèse et jovial symbolisant la folie d'une des plus grandes fêtes populaires de la planète.

La remise des clés aura lieu au Sambodrome, grand stade en forme d'avenue entourée de gradins, où 70.000 personnes se presseront quatre jours durant pour assister aux défilés des écoles de samba.

Roi Soleil et corruption

Auto-intitulé "Le plus grand spectacle de la Terre", ce show multicolore est avant tout une compétition : chaque détail est jugé sur des critères très stricts par un jury intraitable.


Comme au football, il y a plusieurs divisions : ceux qui aspirent à intégrer l'élite ouvrent le bal vendredi 24 février et samedi 25 février, mais la crème de la crème, le "grupo especial (groupe spécial), défile dimanche 26 février et lundi 27 février".

Une fois n'est pas coutume, une Française sera en première ligne : Maryam Kaba sera la figure de proue de Vila Isabel. Seule femme d'un groupe de 15 danseurs, elle ouvrira le défilé de son école avec une chorégraphie inspirée des rythmes africains.

La France sera aussi représentée dans le défilé de l'école Sao Clemente, qui a choisi pour thème la vie de Nicolas Fouquet, ancien surintendant des finances de Louis XIV accusé de détournement du trésor public - une référence subtile au mégascandale de corruption Petrobras qui secoue le Brésil depuis bientôt trois ans, avec des dizaines d'hommes politiques de tous bords et de dirigeants d'entreprises sous les verrous.

L'évocation du Roi Soleil implique évidemment des chars plein de dorures, représentant le château de Versailles (France) et les jardins de Le Nôtre.
 
AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
25 ans de coopération entre le Vietnam et Wallonie-Bruxelles : Amitié, Solidarité et progrès

Ka Lu, musée à ciel ouvert de la culture des Vân Kiêu Situé à 8 km à l’ouest du district de Dakrông, dans la province de Quang Tri, au Centre, le complexe de tourisme communautaire de Ka Lu attire les visiteurs avides de découvrir la culture traditionnelle et authentique de la minorité ethnique Vân Kiêu.