28/10/2017 16:07
Les enchères de blocs pétroliers offshore au Brésil, auxquelles participaient vendredi 27 octobre les grandes compagnies étrangères, ont atteint 1,89 milliard de dollars et se sont soldées par un résultat avantageux pour un gouvernement soucieux de remplir ses caisses vides.

>>Brésil : le secteur pétrolier retrouve le sourire
 

La vente aux enchères par le Brésil de huit blocs pré-salifères prometteurs lui rapporte près de 2 milliards de dollars.
Photo : AFP/VNA/CVN


Le montant de 6,15 milliards de réais de "bonus à la signature" est moins élevé que les 7,75 milliards de réais escomptés par Brasilia, mais l'État a obtenu des accords de partage des bénéfices très favorables, allant jusqu'à 80% dans un des huit blocs pré-salifères qui étaient proposés.

Trois blocs de pré-sal - gisements prometteurs enfouis sous une épaisse couche de sel - sont partis avec plus de 70% pour l'
État, parfois près de huit fois plus que le minimum initial fixé. Dans ces trois cas, la compagnie d'État Petrobras a pris part aux consortiums vainqueurs.

Particulièrement actif dans ces enchères, Shell est présent dans trois blocs, un d'entre eux en association avec Total.

"Les pourcentages nous ont surpris, ils ont dépassé notre attente", a déclaré Decio Oddone, président de l'Agence nationale du pétrole (ANP), "nous sommes très contents, cela se traduira par des ressources plus élevées pour l'
État brésilien".

Très attendues, ces enchères avaient commencé avec plus de deux heures de retard après avoir été bloquées par un juge.Saisi par un regroupement de syndicats et l'opposition de gauche du Parti des travailleurs (PT) estimant que ces enchères revenaient à brader la richesse nationale, le juge Ricardo Augusto de Sales avait pris une injonction bloquant les adjudications.

Il avait expliqué vouloir éviter "les dommages au patrimoine public, particulièrement au vu des montants envisagés" de mise aux enchères.

Mais le gouvernement a rapidement saisi la justice et a réussi à faire lever cette injonction et les enchères ont démarré immédiatement après.

"Nous avons montré que le Brésil a une sécurité juridique", a lancé le patron de l'ANP à l'égard des nombreux investisseurs étrangers présents dans un hôtel chic de la zone balnéaire de Barra da Tijuca, à l'extérieur de Rio de Janeiro.

Quatre ans après les dernières enchères de pré-salifères, 16 compagnies pétrolières ont participé à ces adjudications, dont les majors ExxonMobil et Shell.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Découvrir la nuit de Hanoï en bus à impériale à toit ouvert La Compagnie générale des transports de Hanoï (Transerco) lancera un bus de nuit à impériale à toit ouvert de 19h30 à 20h30 à partir du 1er août pour attirer plus de passagers.