24/08/2018 23:11

>>Présidentielle au Brésil: le député d'extrême droite Jair Bolsonaro entre en lice
>>Brésil: confusion autour d'un ordre de libération de Lula

Le Tribunal supérieur électoral du Brésil (TSE) a donné jeudi 23 août sept jours à l'ancien président Luiz Inacio Lula da Silva pour défendre son droit à être candidat à l'élection présidentielle, malgré une condamnation pénale. M. Lula a jusqu'au 30 août pour défendre son éligibilité en tant que candidat, remise en question par les figures de l'opposition et d'autres candidats. Le Brésil interdit aux personnes condamnées au pénal de postuler à un mandat électoral. M. Lula purge actuellement une peine de douze ans d'emprisonnement pour corruption. Si le TSE venait à rejeter sa candidature aux élections générales d'octobre, sa défense pourrait encore faire appel auprès de la Cour suprême fédérale. Le Parti des travailleurs de M. Lula a jusqu'au 17 septembre pour nommer un remplaçant dans l'éventualité où sa candidature serait invalidée. Il s'agirait alors de son colistier, Fernando Haddad. Vendredi, la Commission des droits de l'Homme des Nations Unies a appelé le Brésil à garantir les droits politiques de M. Lula, notamment son accès à la presse et aux membres de son parti.


Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France conjugue ses efforts avec le Vietnam dans la protection de l’environnement

Les localités vietnamiennes promeuvent leur image au Royaume-Uni Les provinces de Yên Bai, Lang Son au Nord et de Dak Lak sur les hauts plateaux du Centre ont promu leurs potentialités économiques et touristiques au monde d’affaires de la ville de Manchester et de ses environs du Nord du Royaume-Uni, lors d’une conférence tenue mardi 25 juin.