26/06/2019 17:59
La Cour suprême du Brésil a rejeté mardi 25 juin l'une des deux demandes de remise en liberté déposées par la défense de l'ex-président Luiz Inacio Lula da Silva, emprisonné depuis plus d'un an pour corruption.
>>Brésil: la justice allège la peine de l'ex-président Lula
>>Brésil: Bolsonaro attire un juge anticorruption dans son gouvernement

L'ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, en avril 2018 à Sao Paulo.
Photo: AFP/VNA/CVN

Par quatre voix contre une, la deuxième chambre de la Cour suprême (STF)  du Brésil, composée de cinq magistrats, a rejeté la première demande déposée par les avocats de l'ancien président Luiz Inacio Lula da Silva.

Les juges de la Cour suprême ont dans la foulée commencé en fin d'après-midi à se pencher sur le deuxième recours. Déposé en décembre, celui-ci remet en cause l'impartialité de l'ancien juge anticorruption Sergio Moro en raison de sa présence ultérieure au gouvernement du président d'extrême droite Jair Bolsonaro. Sergio Moro avait condamné Lula à la prison en première instance.

Lula, 73 ans, purge depuis avril 2018 une peine de huit ans et dix mois de prison pour corruption passive et blanchiment d'argent.
 
APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découverte d’un village de broderie centenaire à Nam Dinh

Des conteneurs pour loger les touristes à Quang Ninh Le homestay T&N, dans la province de Quang Ninh, a la particularité d’être constitué de 26 containeurs. Une architecture particulièrement atypique qui attire les amateurs d’expériences singulières.