14/09/2021 18:26
Anthony Joshua a affirmé lundi 13 septembre qu'il devait absolument combattre Tyson Fury avant la fin de sa carrière car la boxe dans son ensemble avait besoin d'au moins un combat entre les deux poids lourds britanniques.
>>Lourds : la boxe revient à Roland-Garros, Yoka rêve encore plus grand
>>Une boxeuse vietnamienne au Championnat du monde WBO prévu en République de Corée

Anthony Joshua heureux de sa victoire sur le Bulgare Kubrat Pulev en poids lourds à Wembley, le 12 décembre 2020.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Ai-je besoin de Tyson Fury à mon palmarès ? J'en ai besoin", a déclaré Joshua au cours d'un podcast de la BBC. "On en a besoin pour la boxe. C'est ce qu'il nous faut. C'est ce qu'il me faut. Allez, voyons à quel point je suis bon", a-t-il ajouté.

À eux deux, Joshua et Fury détiennent actuellement tous les titres mondiaux majeurs de leur catégorie.

Les négociations pour un "supercombat" d'unification semblaient sur le point d'aboutir en début d'année jusqu'à ce qu'un arbitrage aux États-Unis oblige Fury à affronter Deontay Wilder une troisième fois. Il devra donc combattre contre Wilder pour défendre son titre WBC à Las Vegas le mois prochain.

Avant cela, Joshua mettra en jeu ses ceintures mondiales WBA, IBF et WBO contre l'Ukrainien Oleksandr Usyk le 25 septembre à Londres.

Mais les fans de boxe attendent un combat contre le "Gypsy King", assure Joshua.

"Combattre de bons boxeurs fait ressortir le meilleur de soi. L'entraînement, c'est dur. S'améliorer en boxe est très difficile. Combattre Tyson Fury est un énorme défi", a-t-il déclaré.

"Quand je me lève tôt le matin et que je suis fatigué, que mon corps est meurtri, je sors et je fais quand même ce que j'ai à faire. C'est gratifiant et seul quelqu'un comme Fury peut me donner ça", a-t-il ajouté.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Hô Chi Minh-Ville redémarre ses circuits fluviaux Les trajets fluviaux sur la rivière Saigon ont repris depuis quelques jours, permettant aux citadins de s’aérer l’esprit à la réserve de Cân Gio. Plusieurs autres itinéraires s’ouvriront dans les prochaines semaines.