02/09/2019 07:19
La Bourse du Vietnam pourrait entrer bientôt dans l’indice MSCI Emerging Markets, mesurant la performance des marchés boursiers de pays à économie émergente, selon des investisseurs et experts.
>>Le Vietnam reste dans la liste FTSE Russel pour reclassification
>>La Bourse vietnamienne séduit de plus en plus

Le Vietnam, marché "frontière" qui monte. Photo: Trân Viêt/VNA/CVN

À près 19 ans de développement, la Bourse vietnamienne est reconnue comme le plus jeune marché au rythme de croissance élevé, 43% par an en moyenne, en Asie du Sud-Est et en Asie de l’Est. En 2018, les achats nets ont atteint leur plus haut niveau sur le marché boursier avec de nombreuses opérations dépassant chacune les 100 millions de dollars et l’entrée en jeu de nombreux investisseurs sud-coréens, japonais et thaïlandais.

Plus de 278.000 milliards de dôngs (11,97 milliards de dollars) ont été mobilisés, en hausse de 14% par rapport à 2017. Ils comprenaient 192.000 milliards de dôngs d’obligations levées pour le gouvernement et plus de 86.000 milliards pour les entreprises. La taille du marché boursier a augmenté de 12,7% par rapport à 2017, soit l’équivalent de 71,6% du Produit intérieur brut (PIB).

De frontière à émergent

L’an dernier, si les investisseurs étrangers ont été vendeurs nets des actions asiatiques, ils ont été acheteurs nets du Vietnam. "Les acheteurs anticipent une ouverture progressive du marché vietnamien des capitaux", révèle Mario Timpanaro, gérant du Lumen Vietnam Fund.

L’indice FTSE Russell a mis le Vietnam sur la liste des pays qui pourraient quitter la catégorie "frontière" pour rejoindre celle des "émergents", observe l’expert. "En réalité, FTSE Russell a placé le Vietnam sur sa liste de surveillance pour un éventuel reclassement à la hausse", partage Gauraw Srivastava, chef du Bureau de gestion des actifs de la banque vietnamienne VPBank, expert qui travaille depuis plusieurs années sur le marché international des capitaux.

À noter que FTSE (Financial Times Stock Exchange) est une société spécialisée dans le calcul et la publication d’indices financiers à destination des marchés financiers mondiaux. Sa particularité est d’être détenue conjointement par la Bourse de Londres et le Financial Times. Le FTSE est similaire à la société Standard & Poor’s aux États-Unis.

Franchir le pas

Le fournisseur de services de données basé au Royaume-Uni a examiné quatre critères pour le marché vietnamien des actions, dont trois n’étaient pas remplis, à savoir le taux d’échec des paiements et des transactions, l’autorisation des opérations de change et la gestion des comptes des investisseurs étrangers. Le développement du marché des dérivés a été porté au niveau "limité".

Bao Viêt Securities Joint Stock Company (BVSC) a fait remarquer que, même si le Vietnam remplissait les neuf critères nécessaires, il faudrait au moins une année supplémentaire pour que le pays soit reclassé au rang de marché émergent.

Ces derniers temps, le pays a bénéficié d’importants afflux de fonds dans les actions d’entreprises. Photo: Thành Dat/VNA/CVN 

BVSC est optimiste quant à cette perspective alors que le gouvernement perfectionne la Loi sur la Bourse (amendée) afin d’aider le Vietnam à être classé comme marché émergent par FTSE et Morgan Stanley Capital International (MSCI). Le Vietnam a occupé le 3e rang parmi les marchés potentiels de l’indice MSCI AC Asia Pacific. De nombreux investisseurs ont estimé que sa Bourse devrait se situer dans le MSCI marchés émergents.

Fin 2019 ou début 2020, ce sera au tour de l’indice MSCI de franchir le pas, prévoit Trân Van Dung, président de la Commission d’État de la Bourse. Cela suppose aussi que le gouvernement remplisse les conditions exigées par l’indice. L’introduction du marché, à terme, va dans ce sens. La réduction des limites à la participation étrangère aux entreprises devrait également se poursuivre. Les entreprises "systémiques" ne devraient toutefois pas s’ouvrir.

Actions du gouvernement

Le gouvernement envisage de continuer de développer le marché boursier de manière durable et de promouvoir son rôle dans la constitution de capitaux à moyen et à long termes pour l’économie nationale, améliorant sa qualité et sa transparence.

Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a souligné la consolidation et le renforcement de la stabilité macroéconomique, indiquant que le gouvernement prenait des mesures pour maintenir et accélérer la croissance vietnamienne. Par le marché boursier, le gouvernement a réussi à lever des fonds pour une durée de 20 à 30 ans, ce qui contribue à l’augmentation des capitaux à long terme consacrés aux investissements publics et à la restructuration de la dette publique.

Cependant, il reste des lacunes, notamment une importance modeste, une transparence améliorée mais encore peu optimale, une lente entrée en Bourse de nombreuses entreprises actionnarisées et un manque de professionnalisme  de la part d’investisseurs.

Restructurer le marché

Le gouvernement poursuivra ses efforts pour améliorer le milieu de l’investissement et des affaires, se résout à mettre en œuvre sa politique de stabilisation macroéconomique, et considère l’économie privée comme un moteur de la croissance économique. Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a approuvé un projet de restructuration du marché boursier jusqu’en 2020 et à l’horizon 2025, dans le but d’en faire un important canal de régulation des capitaux à moyen et à long termes.

Le Vietnam a occupé le 3e rang parmi les marchés potentiels de l’indice MSCI AC Asia Pacific. Photo: VNA/CVN

Le projet vise notamment à mettre en place une structure raisonnable et équilibrée entre les marchés monétaire et financier, entre le marché boursier et celui des obligations d’État, ainsi qu’entre celui-ci et le marché des obligations d’entreprise. Un fort soutien sera apporté à la restructuration des entreprises d’État, à l’innovation du modèle de croissance, au développement du secteur privé, au renforcement de l’ouverture et de l’intégration aux marchés régionaux et mondiaux.

Parallèlement, le projet vise une échelle boursière équivalant à 100% du PIB en 2020 et à 120% en 2025, et à celle du marché obligataire représentant 47% du PIB en 2020 et 55% en 2025. Le nombre d’entreprises cotées en Bourse devrait augmenter de 20% en 2020 par rapport à 2017, tandis que celui des investisseurs devrait représenter 3% de la population en 2020 et 5% en 2025.

Il s’agit également d’assurer une proportion appropriée d’investisseurs individuels et institutionnels, ainsi que d’investisseurs nationaux et étrangers, tout en favorisant la croissance du nombre d’investisseurs professionnels sur le marché boursier. Dans le cadre du projet, les produits boursiers seront diversifiés.               
                                    
                                     Thê Linh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Quang Binh, destination attrayante pour le tourisme d'aventure La province de Quang Binh (Centre) présente un grand potentiel et de nombreux avantages pour le développement du tourisme, en particulier le tourisme d'aventure et le tourisme expérientiel.