04/12/2020 22:12
L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé vendredi 4 décembre en léger repli, plombé par les inquiétudes sur la distribution des vaccins actuellement en développement alors que les investisseurs attendaient une intervention du Premier ministre japonais en fin d'après-midi.
>>La Bourse de Tokyo en légère progression
>>La Bourse de Tokyo part dans le rouge, plombée par le COVID-19

La Bourse de Tokyo a fini en légère baisse le 4 décembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'indice vedette Nikkei a lâché 0,22% à 26.751,24 points vendredi 4 décembre, signant tout de même une progression de 0,4% sur l'ensemble de la semaine. L'indice élargi Topix a, lui, stagné (+0,04%) à 1.775,94 points.

La Bourse de New York avait terminé la veille en faible hausse, voyant cependant son élan douché en fin de séance quand le Wall Street Journal a rapporté que le laboratoire Pfizer aurait des difficultés avec sa chaîne d'approvisionnement pour livrer la totalité de ses vaccins anti-COVID prévus en 2020.

"Les ordres de vente à cause d'inquiétudes sur la distribution de vaccins contre le coronavirus" et les prises de bénéfices après les récentes hausses ont dominé le marché japonais, selon Mizuho Securities.

Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga devait s'exprimer lors d'une conférence de presse en fin d'après-midi (heure japonaise), alors que le pays subit une nouvelle vague de coronavirus qui a entraîné la mise en place de restrictions dans plusieurs villes de l'Archipel.

Du côté des valeurs 

L'opérateur mobile japonais NTT Docomo, en passe d'être racheté à 100% par sa maison mère NTT (+0,8% à 2.555,5 yens), a annoncé jeudi 3 décembre une nouvelle offre d'abonnement considérablement moins chère que celles de ses deux principaux concurrents SoftBank Corp (-1,25% à 1.264 yens) et KDDI (-1,27% à 2.990,5 yens), alors que le Premier ministre japonais a fait de la baisse des tarifs mobiles l'un de ses chevaux de bataille.

KDDI et SoftBank avaient annoncé en octobre des offres moins chères via leurs sous-marques low-cost, mais le ministre des Communications Ryota Takeda les avait accusés de "vouloir faire prendre des vessies pour des lanternes", soulignant les frais importants à la charge des utilisateurs souhaitant changer d'abonnement.

Le titre du groupe Rakuten, qui réalise d'importants investissements pour développer ses propres réseaux et proposer des prix nettement inférieurs à ceux des principaux opérateurs, a, lui, plongé de 7,3% à 1.040 yens.

Du côté des devises et du pétrole 

Le dollar américain était stable face au yen, valant 103,88 yens vers 06h50 GMT contre 103,84 yens jeudi 3 décembre à 21h00 GMT, après avoir cependant baissé : il valait 104,42 yens mercredi 2 décembre.

L'euro progressait vis-à-vis de la monnaie japonaise, se négociant pour 126,25 yens contre 126,10 yens jeudi 3 décembre.

La monnaie européenne valait par ailleurs 1,2154 USD, contre 1,2144 USD la veille.

Les prix du pétrole montaient dans la foulée d'un accord trouvé la veille par les principaux producteurs d'or noir (réunis au sein de l'OPEP+) pour ralentir le retour sur le marché de barils à partir de janvier.

Vers 06h40 GMT, le prix du baril de brut américain WTI gagnait 2,27% à 46,31 USD et celui du baril de Brent prenait 2,65% à 49,53 USD.
 
AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

Le festival Têt Viêt 2021 s’est ouvert à Hô Chi Minh-Ville Le festival du Têt Viêt 2021 (2e édition) a été inauguré en soirée du 21 janvier au parc Lê Van Tam, à Hô Chi Minh-Ville, dans une ambiance bon enfant, avec au menu de nombreuses activités spectaculaires et commerciales d’accueil du Nouvel An lunaire, qui approche à grand pas.