03/07/2020 16:30
Au moins 275 éléphants sont morts récemment dans des conditions mystérieuses au Botswana, dans la région du delta de l'Okavango (Nord), très prisée des touristes, a-t-on appris jeudi 2 juillet de sources concordantes.
>>La Terre a perdu 60% de ses animaux sauvages en 44 ans
>>Un éléphant capturé vit 5 ans de moins qu'un animal né en captivité

Un éléphant dans le delta de l'Okavango, au nord du Botswana, le 28 septembre 2019. Photo : AFP/VNA/CVN

"Nous avons reçu un rapport sur la mort de 356 éléphants dans le Nord du delta de l'Okavango, et jusqu'à présent nous avons confirmé la mort de 275 pachydermes", a déclaré le directeur des parcs nationaux et de la faune du Botswana, Cyril Taolo.

"La cause de leur mort est en train d'être déterminée. L'anthrax (ou maladie du charbon) est exclu. On ne soupçonne pas non plus des braconniers puisque les animaux ont été retrouvés avec leurs défenses", a-t-il souligné.

Le ministère de l'Environnement a précisé que des échantillons de carcasses étaient en cours d'analyse dans trois laboratoires au Zimbabwe, en Afrique du Sud et au Canada.

Selon un rapport de l'ONG Eléphants sans frontières (EWB) daté du 19 juin 2020 et transmis à la presse mercredi 1er juillet, 356 éléphants ont été retrouvés morts dans le delta de l'Okavango.

EWB estime que la mort d'environ 70% d'entre eux remonte "à environ un mois, tandis que le décès des 30% restant semble plus récent, entre un jour et deux semaines".

Des éléphants en vie ont été observés très faibles, léthargiques, et certains désorientés et rencontrant des difficultés pour se déplacer, a précisé le directeur de l'ONG Michael Chase, ajoutant que mâles et femelles de tous âges semblaient concernés par cette "maladie mystérieuse". 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam