23/07/2019 09:20
La course à la succession de la Première ministre britannique Theresa May s'est achevée lundi après-midi 22 juillet avec la clôture des votes des membres du Parti conservateur et, sauf énorme surprise, c'est le champion du Brexit, Boris Johnson, qui devrait être proclamé vainqueur mardi 23 juillet.
>>Brexit: la candidate à la présidence de la CE défend l'accord de retrait
>>Écosse: Johnson et Hunt promettent de barrer la route des indépendantistes

Boris Johnson, le 13 juillet à Bedfordshire, en Grande-Bretagne.
Photo: AFP/VNA/CVN

Favori des militants conservateurs, l'ex-maire de Londres et ancien ministre des Affaires étrangères, Boris Johnson, fait moins l'unanimité parmi les personnalités du parti, en particulier dans le camp europhile qui veut lui donner du fil à retordre s'il persiste dans sa menace de quitter l'Union européenne sans accord de divorce.

Un autre dossier risque d'assombrir ses premiers jours sur la plus haute marche du gouvernement: la crise diplomatique avec l'Iran.

"BoJo", de son surnom, 55 ans, est donné gagnant face à Jeremy Hunt, 52 ans, l'actuel chef de la diplomatie britannique, par les sondages comme par les bookmakers.

Selon une enquête d'opinion publiée par le blog conservateur ConservativeHome, il empocherait 73% des suffrages des 160.000 membres du parti tory. Le vote s'est clos à 16h00 GMT et les résultats sont proclamés mardi matin 23 juillet. 

Le vainqueur sera désigné chef du Parti conservateur et se présentera mercredi  24 juillet devant la reine Elizabeth II, qui lui confiera la responsabilité de former le gouvernement.

Le futur chef du gouvernement devra aussi gérer un autre dossier brûlant: l'arraisonnement vendredi par 26 juillet l'Iran du Stena Impero, un pétrolier battant pavillon britannique, à l'origine de nouvelles tensions dans le Golfe.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.