05/07/2018 22:57
Le ministère des Affaires étrangères a organisé un séminaire jeudi 5 juillet à Hanoï sur les relations extérieures et l’exportation de produits agricoles et aquatiques vers le Moyen-Orient et l’Afrique.
>>Moyen-Orient, marché à l'export à fort potentiel du Vietnam
>>Vietnam - Bahreïn: renforcer la coopération dans le commerce et l’investissement
>>Promotion des relations entre le Vietnam, le Moyen-Orient et l'Afrique

Un séminaire l’exportation de produits agricoles et aquatiques vers le Moyen-Orient et l’Afrique se tient le 5 juillet à Hanoï. Photo: Lâm Khánh/VNA/CVN

S’exprimant lors de l’événement, le vice-ministre des Affaires étrangères, Vu Hông Nam, a déclaré que le Vietnam et les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique entretenaient des relations d’amitié de longue date, qui jettent les bases d’une coopération globale, notamment dans le commerce, l’industrie et l’investissement. Il a mis l’accent sur le fort pouvoir d’achat du Moyen-Orient et de l’Afrique avec une population totale de plus d’un milliard d’habitants.

L’ambassadeur d’Afrique du Sud au Vietnam, Mpetjane Kgaogelo Lekgoro, a déclaré que l’Afrique du Sud avait une économie agricole orientée vers le marché. Le pays importe des produits agricoles et alimentaires, principalement du blé, de la viande de poulet, de l’huile de palme, du soja, du poisson et des fruits de mer désossés. Cependant, le Vietnam ne représente que 1% des importations de l’Afrique du Sud.

Trân Van Công, chef adjoint de l’Autorité de transformation agroalimentaire et de développement de marchés du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MARD) a déclaré que le Moyen-Orient et l’Afrique n’avaient pas encore imposé des exigences trop strictes ou des certifications pour les produits agricoles.

Cependant, les deux parties n’ont pas encore signé un accord de libre-échange alors que les droits de douane et les obstacles techniques demeurent instables.

Le risque de paiement est élevé car les importateurs régionaux ne connaissent pas l’ouverture d’une lettre de crédit, et beaucoup demandent un paiement différé alors que les entreprises vietnamiennes préfèrent un paiement immédiat, obligeant de nombreux partenaires à chercher d’autres fournisseurs étrangers.

Marché prometteur

Transformation de pangasius pour l'exportation. Photo: VNA/CVN

Selon le chef adjoint du Département des marchés Asie-Afrique du ministère de l’Industrie et du Commerce, Dô Quôc Hung, la région Moyen-Orient - Afrique est un marché prometteur avec 70 pays et une population de plus de 1,6 milliard d’habitants.

Cette région a une énorme demande de biens, en particulier les produits agricoles et aquatiques, en raison des conditions climatiques difficiles, a-t-il dit, estimant que l’exportation de riz continuera à être une importante source de devises dans un proche avenir.

Afin de faciliter l’exportation de produits agricoles et aquatiques vers la région, Dô Quôc Hung a suggéré de parachever le cadre juridique, les mécanismes et les politiques, en accordant la priorité à la signature d’accords commerciaux.

Les deux parties doivent pousser la coopération la collaboration bilatérale via le canal des comités conjoints, a-t-il indiqué, ajoutant que le Vietnam doit accélérer la promotion commercial et aider les entreprises à participer aux foires et expositions pour populariser leurs marques.

Les ministères de l’Agriculture et du Développement, de l’Industrie et du Commerce, l’Association des vivres du Vietnam, et les entreprises exportatrices doivent mettre en place un mécanisme de coopération pour stimuler les exportations vers la région, a ajouté Dô Quôc Hung.

Les participants à l’événement ont partagé leurs expériences et discuté du paiement dans les activités d’exportation, de la diplomatie économique et du soutien aux entreprises.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.