07/10/2017 18:00
Trois suspects dans le cadre de l’attentat aux bonbonnes de gaz déjoué la semaine dernière à Paris ont été mis en examen par un juge antiterroriste. Conformément aux réquisitions du procureur, les trois hommes, dont deux sont fichés S pour radicalisation, ont été écroués tard dans la soirée vendredi 6 octobre.
>>Bonbonnes de gaz : une 6e personne placée en garde à vue

Immeuble parisien où la police a trouvé des bonbonnes de gaz équipées d'un dispositif de mise à feu, photographié le 3 octobre 2017.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les trois hommes, dont deux fichés pour radicalisation islamiste, présentés vendredi soir 6 octobre à un juge antiterroriste dans l'enquête sur des bonbonnes de gaz retrouvées à Paris, ont été mis en examen par un juge antiterroriste et placés en détention provisoire, a indiqué samedi 7 octobre une source judiciaire.

Interpellés lundi soir 2 octobre après cette tentative d'attentat dans le XVIe arrondissement de Paris, Amine A., son cousin Sami B., et Aymen B., âgés de 28 à 30 ans, ont été mis en examen, notamment pour "tentative d'assassinat en bande organisée en relation avec une entreprise terroriste" et écroués, conformément aux réquisitions du parquet de Paris, selon cette source.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Environ 94 millions de touristes dont 16 à 17 millions d’étrangers visés cette année Cette année, le secteur du tourisme vietnamien se fixe l’objectif d’accueillir 94 millions de voyageurs, dont 16 à 17 millions d’étrangers, et de réaliser un chiffre d’affaires de près de 30 milliards de dollars.