21/03/2020 21:48
Gagner sa vie grâce à son blog est devenu chose courante, à l’étranger. Au Vietnam, les jeunes sont de plus en plus nombreux à s’y mettre. Pour eux, blogueur est un métier d’avenir…
>>Blogueur gastronomique, un métier des jeunes générations
>>Pour mieux gérer les blogs

Des blogueurs gastronomiques vietnamiens.
Photo : CTV/CVN

Révolution numérique oblige, chacun d’entre nous passe pas mal de temps devant son écran d’ordinateur, de tablette ou de smartphone. Lire des journaux en ligne, regarder des vidéos, consulter des avis d’experts… Tout le monde fait ça, de nos jours.

Et comme Internet est un espace de liberté que tout un chacun peut s’approprier, une nouvelle profession est née: blogueur. La profession est tellement nouvelle que l’Académie française n’a pas encore eu le temps d’homologuer le mot blogueur. Il n’empêche, à défaut d’être d’avoir été validé, ce qui devrait bien finir par arriver, le mot recouvre une réalité. Cette réalité, c’est celle de Jam, alias Viêt Cuong, blogueur de son état.

''Le blogueur ? C’est une personne qui, comme son nom l’indique, tient un blog et en vit'', explique-t-il. ''Le blogueur, il gère son propre site internet ou son propre réseau social en créant toutes sortes de contenus liés à un thème précis. Il va rédiger des articles, ou bien faire des photos, réaliser des vidéos autour de ce thème afin de donner des opinions et de partager des informations de qualité avec ses lecteurs. Personnellement, j’adore les nouveaux produits technologiques. Et justement, le métier de blogueur me permet de tester et d’expérimenter ces nouveaux produits. Ça fait 4 ans que je fais ça…''

De la technologie, en passant par le cinéma, la mode ou encore la gastronomie : tout y passe. Minh Thuy, par exemple, voue une véritable passion à l’art culinaire. Toutes les semaines, elle teste un nouveau restaurant et publie ensuite un compte-rendu de dégustation sur Thuy Food, son blog.   

''Quand il s’agit de cuisine, il faut éveiller l’appétit des lecteurs'', dit-elle. ''Ça passe bien sûr par du visuel. L’idée, c’est qu’en regardant une vidéo, on ait envie de goûter au plat qui y est présenté. Mais bon, à côté de ça, c’est bien aussi de fournir des indications diététiques: la santé avant tout !''

''Chaque blogueur a son propre style''

Pour être blogueur professionnel, il n’est pas nécessaire d’avoir suivi une formation spécifique. Ce qui compte, c’est de bien maîtriser son sujet et de savoir captiver son public, aussi bien grâce à la qualité esthétique du blog que grâce à la pertinence et l’originalité de son contenu.

''Chaque blogueur a son propre style et c’est ça qui attire le public'', estime Viêt Cuong. ''Certains blogueurs sont sérieux, d’autres ont de l’humour. Personnellement, je veux me démarquer des autres blogueurs par ma franchise. Si je présente un produit, je n’hésite pas à en montrer les inconvénients''.

Un bon blogueur doit par contre savoir faire face à la critique, car d’une certaine manière, là aussi, le client est roi… ''Pour moi, une bonne critique, c’est une critique claire…'', ''Quand je regarde une vidéo sur un blog consacré à la cuisine, j’attends quelque chose de vraiment authentique''. Eh oui ! Etre blogueur, c’est être à l’écoute de ses lecteurs, on  ne le dira jamais assez…

Il faut dire que le succès d’un blog dépend du nombre de visiteurs quotidiens et de la régularité des partages de contenu. Par contre, une fois que la machine est lancée, les gains s’accumulent assez rapidement, en général. Il y a la publicité, les articles sponsorisés, les affiliations : autant d’éléments qui permettent à un blog de gagner en visibilité, et à son auteur de gagner sa vie!

Sachez, d’ailleurs, si vous aspirez à devenir blogueur, que vous n’aurez pas à subir la présence parfois encombrante d’un patron puisque vous seriez alors le vôtre! Et si vraiment vous résistez encore à la tentation, sachez que les blogueurs travaillent à la maison : par les temps qui courent, c’est un avantage indiscutable. Gageons d’ailleurs que d’ici peu, la toile verra apparaître de nouveaux blogs du type ''ma vie de confiné''… On s’occupe comme on peut !
 
VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

La pagode Bút Tháp, chef-d’œuvre d’architecture Dans le petit village de Dinh Tô, à 25 km au nord-est de Hanoï, se trouve un des plus vieux lieux de culte bouddhiste du Vietnam : la pagode Bút Tháp, littéralement la pagode de la Tour du pinceau. Véritable bijou architectural, sa visite s’impose.