01/09/2021 22:09
Sonnée par son échec à l'Euro, l'équipe de France retrouve mercredi 1er septembre la compétition et ses supporters face à la Bosnie-Herzégovine d'Edin Dzeko, point de départ d'une semaine effrénée avec trois matches qualificatifs au Mondial-2022.
>>Bosnie : Dzeko, sans aucun "cygne" de fatigue
>>Mondial-2022 : Deschamps retrouve ses Bleus et Mbappé, à l'avenir incertain

La déception des joueurs français après leur défaite face à la Suisse (3-3, 5-4 t.a.b.) en 8e de finale de l'Euro 2020, le 28 juin à Bucarest.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Avant tout, il y a de l'enthousiasme" mais la sélection est "dans le besoin de retrouver de la confiance après cette élimination précoce à l'Euro", n'a pas caché Hugo Lloris mardi 31 août devant la presse. "Tout le monde doit participer à relever l'équipe de France, à lui donner un nouvel élan, positif", selon le capitaine.

Les Bleus, en tête de leur groupe, retrouvent à Strasbourg (20h45) un adversaire qu'ils avaient battu fin mars à Sarajevo sur un unique but d'Antoine Griezmann (1-0). Entre temps, ils ont mordu la poussière dans un Championnat d'Europe terminé en huitièmes de finale face à la Suisse (3-3, 5-4 tab).

"On ne peut pas changer quoi que ce soit à ce qui s'est passé, c'est un nouvel objectif", s'est projeté Didier Deschamps. Concernant la Bosnie, "le match aller était loin d'être évident pour nous. Il y aura évidemment la recherche du résultat, mais en y mettant la manière aussi", a déclaré le sélectionneur.

L'aura des champions du monde s'est abimée à l'Euro, mais pas autant que leur défense autrefois si solide, handicapée certes par de nombreuses blessures mais accusée de tous les maux après avoir gaspillé une avance de deux buts à l'approche de la fin du temps réglementaire contre la "Nati".

À guichets fermés

La réponse de Deschamps, confirmé à son poste peu après l'élimination, est forcément scrutée dans un contexte assez similaire à celui de l'Euro, où les pépins physiques s'étaient accumulés dans le secteur défensif.

Pour la rentrée, il est privé de ses latéraux titulaires, Benjamin Pavard et Lucas Hernandez. Coup dur supplémentaire, le défenseur central Dayot Upamecano a dû renoncer au rassemblement lundi en raison d'une blessure à une cuisse survenue récemment avec le Bayern Munich. Clément Lenglet, en difficulté contre la Suisse, a été rappelé à la rescousse.

L'attaquant Antoine Griezmann (gauche), félicité par le défenseur Raphaël Varane, après avoir marqué l'unique but de la victoire de la France face à la Bosnie-Herzégovine, lors du match qualificatif pour le Mondial-2022 au Qatar, le 31 mars à Sarajevo.
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans ce contexte, des opportunités sont à aller chercher en défense pour des joueurs oscillant habituellement chez les Bleus entre titularisation et banc de touche, comme Jules Koundé et Lucas Digne. Du côté des nouveaux venus, l'arrière gauche de l'AC Milan, Theo Hernandez, peut espérer disputer ses premières minutes, à une place laissée vacante par son frère Lucas.

Cela pourrait survenir dès mercredi 1er septembre dans une Meinau à guichets fermés, avec 22.000 spectateurs attendus, face aux trentenaires Miralem Pjanic et Edin Dzeko. Ou à Kiev contre l'Ukraine samedi 4 septembre, voire contre la Finlande mardi prochain 7 septembre à Lyon.

Kanté forfait

En attaque, où le jeune ailier Moussa Diaby (Bayer Leverkusen) a été appelé, peu de bouleversements sont à prévoir. Difficile en effet pour Deschamps de se passer d'Antoine Griezmann, Karim Benzema et Kylian Mbappé.

La pépite du Paris SG a animé les derniers instants du mercato, clos mardi à minuit, sans pour autant franchir le pas qui le sépare encore du Real Madrid, son courtisan le plus insistant. Sur le terrain, le N°7 parisien n'a pas semblé perturbé dimanche 29 août contre Reims (2-0), avec un doublé et une implication remarquable.

"Kylian est professionnel, très professionnel de ce qu'il a montré avec le PSG. Il y a beaucoup d'agitation médiatique, c'est normal, mais il fait la part des choses et représente l'équipe de France. Il est prêt à donner le meilleur de lui-même", a affirmé Lloris.

C'est au milieu de terrain que "DD" aura l'occasion de plus innover, en l'absence d'Adrien Rabiot resté en Italie et avec le forfait pour mercredi de N'Golo Kanté, le joueur de Chelsea étant affaibli depuis plusieurs jours à une cheville.

Deux nouveaux espèrent avoir une carte à jouer pendant le rassemblement : Jordan Veretout, indispensable régulateur de l'entrejeu à l'AS Rome, et Aurélien Tchouaméni, ex-Espoir de 21 ans aux performances remarquées à l'AS Monaco.

Les 23 Bleus appelés pour la rentrée savent en effet qu'au-delà des échéances immédiates il y a une Coupe du monde à viser et pour laquelle ils rêvent tous, individuellement et collectivement, de concourir. Ce sera en novembre et décembre 2022. Autant dire : demain.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Hô Chi Minh-Ville promeut ses atouts touristiques sur les plateformes en ligne Le 17e Festival du tourisme de Hô Chi Minh-Ville se déroule du 4 au 25 décembre avec de nombreuses activités organisées à la fois en présentiel et en ligne.