22/05/2021 15:11
Entre vide règlementaire et volatilité naturelle du nouvel or digital : le poids d'un seul homme, le fantasque et richissime patron de Tesla, et de ses tweets sur le cours du bitcoin et d'autres cryptomonnaies, soulève de plus en plus de questions.
>>Le bitcoin plonge et entraîne les autres cryptomonnaies
>>SpaceX va lancer une mission lunaire payée en Dogecoin
>>Tesla donne des lettres de noblesse au bitcoin

La Chine a un temps été une des places fortes du bitcoin, la plus répandue des monnaies virtuelles.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Le fait qu'il n'y ait pas davantage de gens pour s'offusquer que #Elon Musk fasse intentionnellement sombrer les cryptos est stupéfiant. Arrêtez de le vénérer!", fulminait récemment une internaute sous le hashtag vindicatif "Fuckmusk".

Cette semaine, le bitcoin a touché un plancher depuis janvier, sombrant à 30.000 USD alors qu'il en valait presque le double dix jours plus tôt. La plus populaire des cryptomonnaies qui restait hypervolatile, s'est redressée depuis, pour naviguer vendredi 21 mai autour des 36.000 USD. Elon Musk est souvent à l'origine de sa bonne ou mauvaise fortune.

Sa société, Tesla, a d'abord porté la monnaie aux nues en annonçant début février avoir acheté pour 1,5 milliard d'USD de bitcoins et accepter la cryptomonnaie pour le paiement de ses voitures électriques.

Mais à la mi-mai, le turbulent dirigeant a fait marche arrière : il a annoncé dans un tweet que Tesla refuserait désormais les paiements en bitcoins à cause du risque environnemental causé par le minage de la cryptomonnaie.

Il soutient aussi régulièrement sur le réseau social une autre devise virtuelle, le dogecoin, créé comme une plaisanterie et devenu très à la mode malgré les doutes des milieux financiers.

"S'il est difficile de prouver que ses tweets font bouger le marché, cela y ressemble en tout cas et cela soulève de nombreuses questions", avance Todd Cipperman du cabinet de conseil Cipperman Compliance Services.

Far West 

"En l'absence de régulation, les États-Unis sont devenus le Far West en la matière", commente l'expert en règlementation financière.

Le milliardaire Elon Musk, patron de Tesla et SpaceX.
Photo : AFP/VNA/CVN

Pour Kristin Boggiano, présidente du cabinet de conseils en investissements dans les actifs digitaux CrossTower, l'influence d'Elon Musk "joue davantage sur les petits porteurs que sur les investisseurs institutionnels".

Et selon elle, une grande partie de la volatilité sur la cryptomonnaie, "caractéristique naturelle d'une classe émergente d'actifs", est "surtout venue de l'étranger".

À la volte-face de Tesla en effet, se sont ajoutées les admonestations de la Chine. Plusieurs fédérations bancaires chinoises ont en effet mis en garde contre la spéculation sur les cryptomonnaies, qui, à leurs yeux, "ne sont pas de vraies devises".

En 24 heures mercredi 19 mai, quelque 8,5 milliards d'USD en bitcoins ont été liquidés. Jeudi 20 mai Elon Musk a récidivé en faisant bondir le dogecoin par un tweet sibyllin : "Combien vaut le Doge dans la vitrine ?", a-t-il lancé en référence à une chanson populaire sur un chien ("dog").

"J'ai tout perdu à cause de toi et maintenant je vis sous un pont (...). Tu peux être fier", a répliqué sur Twitter un internaute, applaudi par près d'un millier de "likes". Des micro-cryptomonnaies contestataires ont même été créées comme le "$FuckElon" pour protester contre l'influence du patron de Tesla.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong

Destinations attrayantes de la province de Thanh Hoa Outre ses belles plages, la province de Thanh Hoa (Centre) regorge de destinations attrayantes, comme la réserve naturelle de Pu Lông et le parc national de Bên En.