08/03/2018 11:05
Les autorités islandaises ont indiqué mercredi 7 mars enquêter sur le vol de 600 ordinateurs utilisés pour "miner" le bitcoin, principale monnaie virtuelle, dont l'île est un des tout premiers émetteurs.
>>La fièvre du bitcoin enflamme le marché immobilier de Floride
>>Le bitcoin ne doit pas devenir comme "un compte suisse numéroté"

Le "minage" du bitcoin s'effectue en faisant effectuer à de puissants ordinateurs des calculs mathématiques complexes. Photo : AFP/VNA/CVN

Les faits se sont déroulés en décembre et janvier, dans des centres de données du sud-ouest de l'île et de la côte ouest. Une dizaine de personnes ont été arrêtées dans le cadre de l'enquête, deux Islandais âgés d'une vingtaine et d'une trentaine d'années ont été placés en détention provisoire, soupçonnés d'être liés au crime organisé.

"Tout pointe dans cette direction", a indiqué un porte-parole de la police locale. Les recherches continuent pour retrouver les serveurs dont la valeur totale est estimée à environ 200 millions de couronnes (1,6 million d'euros).

Le "minage" du bitcoin s'effectue en faisant effectuer à de puissants ordinateurs des calculs mathématiques complexes. Plus la machine est puissante, plus la monnaie est créée rapidement.

La valeur de cette monnaie, en forte baisse depuis plusieurs semaines, est actuellement à 10.500 dollars, alors qu'elle frôlait les 20.000 dollars en décembre. L'Islande est devenue ces dernières années le paradis pour les centres de données et les fermes de crypto-monnaie reposant sur la technologie de la "blockchain" - un processus informatique ajoutant des blocs les uns aux autres pour former une grande chaîne réputée infalsifiable.

Sa localisation géographique est devenue un atout pour cette île de l'Atlantique nord, avec son climat froid propice au refroidissement des serveurs, très énergivores.
 
AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.